Recherche

Port-au-Prince, lundi 29 janvier 2018 ((rezonodwes.com))-- Étonné d`apprendre que son nom aurait figuré sur une éventuelle lettre de protestation au bannissement du groupe Sweet Micky du défilé carnavalesque des Gonaïves, le chanteur Jacques Sauveur Jean, ce lundi (29 janvier), a apporté un formel démenti à cette rumeur, qui, selon lui, ne pourrait en aucun cas correspondre à la réalité.


Jackito, de son nom d`artiste, a déclaré n`être pas un "sousou" et ne saurait s`associer à un compétiteur, dont les visions sont diamétralement opposées aux siennes.
"Je vend une marchandise différente de celle de Michel Martelly. Je ne saurais promettre un support à une autre personne. Martelly doit se conformer pour entrer normalement dans la compétition", a indiqué Jackito.
Le chanteur, également sénateur du Nord`Est sous la bannière du parti Tet Kale, créé sous l`influence de Michel Joseph Martelly, a demandé aux journalistes de vérifier si les autres groupes cités dans cette affaire, ont véritablement apporté une quelconque solidarité à Martelly, car, celui-ci est quelqu`un de très intelligent qui essaie de manœuvrer pour capter l`attention et s`accaparer le carnaval au détriment des autres artistes.