Recherche

P-au-P , 24 janvier.2018 [AlterPresse] --- Des Dominicains ont saisi, dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 janvier 2018, environ 60 têtes de bétail (des bœufs), appartenant à des Haïtiens, dans la localité de Nan Pal, 1re section Boucan Bois Pin, de la commune de Cornillon/Grand-Bois (département de l’Ouest en Haïti), rapporte la plateforme Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (Garr), dans une note.


Après la saisie de ces animaux, les militaires dominicains ont aussi exigé, de chaque propriétaire de ces bœufs, le paiement de 2,500.00 gourdes (Ndlr : US$ 1.00 = 65.00 gourdes), comme conditions pour la remise de leurs animaux, dénonce la plateforme Garr.
Rémy Pierre, Amilca Poliscar, Léo et Denis Lozama, quatre des victimes, ont dû payer le montant réclamé afin de récupérer leurs animaux confisqués.
Parmi les militaires, impliqués dans cet acte de violation des droits humains, figureraient deux militaires en fonction, prénommés Wandel et Guigil.
Un sergent dominicain retraité, connu sous le nom de Balin, aurait aussi trempé dans cette affaire, signale l’organisme de défense des droits des migrantes et migrants.
À la fin du mois de décembre 2017, un ressortissant haïtien a dû payer 1,500.00 gourdes à des militaires dominicains pour pouvoir récupérer son cheval, saisi par ces soldats.
La plateforme Garr souhaite une intervention urgente des autorités haïtiennes dans ce dossier, afin que justice soit rendue aux ressortissants haïtiens lésés.