Recherche

La Revue de la Semaine 15 Avril 2017
 

Plus de 10 ans après son installation en Haïti la mission de paix  des Nations Unies prend fin au milieu de toutes sortes de controverses.

 

Le conseil de Sécurité des Nations Unies a unanimemet décidé le Jeudi 13 avril de fermer sa mission de 13 ans d'opérations de maintien de la paix  d'ici la mi-octobre et de la remplacer par une nouvelle mission beaucoup moins importante en nombre  et qui répondra au nom de MINUJUSTH.

LA Minujusth aura à s'occuper surtout des questions de Justice de police t de droits humains.

En adoptant cette résolution les pays membres du Conseil ont voté d'étendre la mission sur une période de 6 Mois. Cependant la rencontre de Jeudi ne s'est pas déroulée sans controverse.  Avec la Russie qui a objecté que le rˆøle de la nouvelle mission n'était pas du tout clair, tandis que le Brésil a déclaré que cela n'allait pas être facile du tout dans cet environnement plutôt difficile qu'était Haïti.

L'ambassadeur américain auprès des Nations Unies Nikki Haley  qui est la présidente du Conseil a soulevé la question des allégations d'abus sexuels et d'exploitation reproché aux troupes des Nations Unies en Haïti et ailleurs dans le monde.

Même si la mission a été considérée comme un succès, sa présence en Haïti a été un cauchemar  plus beaucoup d'Haïtiens a dit Haley avant de lire une investigation mené par AP SUR LA QUESTION. “ Nous devons reconnaitre que des enfants âgés de 12 et 15 ans vivant avec la faim au ventre ont été attires par des membres de la Mission au moyen de bonbons, de sandwiches et qui ont par la suite abuses d'eux.

Ces enfants ont payés cher pour cette nourriture. Ils ont payé en se laissant abuser par les soldats.

 

C'est tire du Miami Herald

 

Du côté des Agences maintenant, nous avons cet article de ALTERPRESSE concernant l'incendie à la bibliothèque des Frères à Port-de-Paix

 L'Association des bibliothécaires, documentalistes et archivistes d'Haïti (Abdah) lance un appel à l'aide en faveur de la remise en fonction de la bibliothèque de l'école des Frères de Saint Joseph à Port-de-Paix, incendiée le samedi 8 avril 2017.

L'Abdah dit avoir appris, avec stupeur, la nouvelle de l'incendie de la bibliothèque de l'établissement scolaire, dans une note de sympathie transmise à l'agence en ligne AlterPresse.

Un ancien de cet établissement scolaire, Johnley Pierre, a lancé un appel à l'aide à l'association.

L'association appelle tous les secteurs de la société à contribuer à la remise en fonction de la bibliothèque qui, selon elle, est une structure pouvant contribuer au développement durable.

Elle souligne que la bibliothèque scolaire « permet aux élèves ainsi qu'aux professeurs d'acquérir l'information et les idées indispensables qui leur permettront d'apprendre tout au long de leur vie et en développant leur imagination ».

 

UNE ACTUALITE QUI A FAIT BEAUCOUP DE BRUIT CETT SEMAINE, COMME LA SEMAINE DERNIERE EST CELLE DE LA DEMISSION DU RNDDH de Marie Yolaine Gilles, suite aux accusations de corruption portées contre le RNDDH.

Nous lisons dans ALTERPRESSE: Une commission du Réseau national de défense des droits humains, chargée de faire la lumière sur les allégations de corruption reprochée à l'institution par l'ancienne assistante de programme Marie Yolaine Gilles a apporté des éclaircissements sur cette affaire.

Au nom du Rnddh, le directeur exécutif a tenu à présenter ses excuses à la nation pour la tournure qu'a pris ce dossier, lors d'une conférence tenue, ce mercredi 12 avril 2017, et à laquelle a assisté l'agence en ligne AlterPresse.

La décision de Gilles de démissionner de l'institution est personnelle, mais la manière utilisée pour le faire n'était pas souhaitable, déplore Espérance, qui réitère sa détermination de continuer à lutter contre l'impunité et la corruption en faveur d'un Etat de droit.

Il dit souhaiter que la démocratie puisse continuer à grandir dans le pays.

Le RNDDH a reçu en subvention un total de 2.500.000 gourdes dont 1.000.000 de l'Office National d'Assurance Vieillesse (ONA) en 2015 et 1.500.000 gourdes du Bureau de Monétisation de Programmes d'Aide au Développement (BMPAD) en 2016. De plus, le RNDDH a reçu en octobre 2016, la somme de 7.500 dollars américains, de l'Autorité Portuaire Nationale (APN), selon les précisions apportées.

Marie Yolaine Gilles avait affirmé avoir remis sa démission au sein de cette institution pour des « raisons éthiques et morales », lors d'une conférence de presse, le mercredi 5 avril 2017.

La démission de Gilles pourrait être une opportunité pour l'institution de se renforcer et devenir plus efficace, estime Vilès Alizar.

 

Plusieurs agences parlent de cette menace de déportation pesant sur plus de 58.000 migrants haïtiens détenteur du TPS qui arrivera bientôt à expiration et qui risquent d'être déportés dans leur pays d'origine.

Voici ce que HPN écrit à ce sujet:

 

Environ 58,000 migrants haïtiens temporaire (TPS) sous la menace de déportation bénéficiaires du statut de protection ,selon le GARR.

 

Une vive inquiétude s'installe dans l'esprit de plusieurs dizaines de milliers de ressortissant-e-s haïtiens vivant aux Etats-Unis. Ils craignent que le statut de protection temporaire (TPS) dont ils avaient bénéficié sous l'administration de l'ancien président américain Barack Obama ne soit pas renouvelé. Ce statut qui leur a permis de s'établir en territoire américain suite au séisme du 12 janvier 2010, arrive à expiration le 22 juillet 2017,

 

LE GOUVERNEMENT SOUMET 50 PROJETS AUX PARLEMENTAIRES

 

Le chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse, accompagné du Premier Ministre, Jack Guy Lafontant, a présenté aux présidents du Sénat, Youri Latortue, et de chambre des députés, Cholzer Chancy, l'agenda législatif pour cette année. 

Le Premier Ministre a remis au sénateur Latortue 50 avant-projets et projets de lois de l'Exécutif dans le cadre de l'agenda législatif 2017. Ces textes concernent 14 axes prioritaires pour le développement du pays dont l'amélioration du climat des affaires et le développement économique, l'organisation de l'Etat, l'aménagement du territoire et l'environnement et la sécurité nationale.



M. Moïse a révélé qu'en raison de la forte dépréciation de la gourde provoquée par l'instabilité politique, les ressources budgétaires dont dispose l'Etat ont diminué de moitié par rapport à 2012. 

 

DANS LA RUBRIQUE ECONOMIE, HAITI EN MARCHE INTERROGE:

Où sont passés les 120 Millions .???

Il s'agit de cette importante ponction faite par le gouverneur de la Banque Centrale se ramenant à 120 Milions de dollars, pour que cesse la dépréciation de la gourde.

Ces 120 millions e dollars ont donc été injecter pour contrer la folle dépréciation de la gourde, tombée à près de 70 gourdes pour Un Dollar. C'est-à-dire que là où il fallait jusque dans les années 1970 : 5 gourdes pour 1 dollar américain (celui-ci qui est notre monnaie d'échange internationale), aujourd'hui il nous faut 70 gourdes. Autrement dit la gourde vaut à peine 30 pour cent du dollar. Et même pas, puisque d'après le quotidien local Le Nouvelliste, le consulat des Etats-Unis – qui a joué à ce sujet ces derniers temps un rôle d'indicateur – charge déjà 75 gourdes pour un dollar.

Une indication s'il en était besoin que la crise de dépréciation de la monnaie locale, symbole par excellence de notre disparition au niveau économique proprement dit, est à une phase d'accélération, comme on dit, dans une progression plus géométrique que arithmétique et que des mesures comme celles que vient de prendre la BRH ne sont que de la poudre aux yeux.

En effet, pas grand chose n'a changé entre l'année écoulée (2016), celle de la reprise des élections (présidentielles, législatives et autres), sous l'administration d'un président provisoire, Jocelerme Privert, et d'un gouvernement de transition - et cette année 2017 avec l'installation des nouveaux élus : président de la République, deux chambres du Parlement et élus locaux, avec pour particularité que presque tous appartiennent au même parti qui occupait déjà le pouvoir 5 années auparavant : le parti dit Tèt Kale (PHTK).

Ces derniers s'empressent actuellement de caser tous leurs membres et partisans dans les fonctions publiques. N'ayant pour le moment pas d'autre programme.

Aussi, pour faire bonne figure, président de la République, premier ministre et autres hauts responsables s'empressent de lancer toutes sortes de grands projets.

Mais comment faire croire que les choses sont en train de changer comme ils voudraient en convaincre serait-ce leurs électeurs, quand l'indicateur principal, la gourde, est au même point. Pardon, continue inexorablement sa course vers le néant.

Alors on fait comme si. La banque centrale injecte 120 millions de dollars américains sur le marché. Décélération de la gourde dans sa course folle ? Du moins on espère, car le changement censé intervenir - le ralentissement de la dépréciation, n'est encore visible ni au niveau des prix à la consommation. Ni dans un endroit symbolique comme le consulat des Etats-Unis pour le paiement à l'avance du visa, que vous l'ayez obtenu ou pas. Mais ça c'est une autre histoire !

 

TOUJOURS ECONOMIE AVC CET ARTICLE DE ALTER PRESE où on lit: Plusieurs commerçantes et commerçants, dont des chefs de familles, dans le pays, d'après les témoignages recueillis par l'agence en ligne AlterPresse.

En plus d'empêcher les familles de subvenir à leurs besoins, l'augmentation des prix, particulièrement ceux des produits de première nécessité, entraîne une baisse des ventes, souligne Yannick Cajuste, qui garde un oeil attentif sur son étalage au marché de Delmas 32.

La population n'a plus les moyens d'acheter les produits à cause de leurs prix qui ne cessent de grimper, se lamente-t-elle.

Face à l'augmentation vertigineuse du coût des produits de première nécessité, susceptible d'appauvrir d'avantage les ménages, la commerçante Finette Verdier notamment un meilleur contrôle des douanes.

« Le prix de la marmite de riz (Tcs) est passé de 175 gourdes à 200 gourdes, alors qu'il se vendait autrefois à 125 gourdes. La marmite de haricot (pois) se vendait à 250 gourdes, maintenant elle est passée à 350 gourdes », déplore Jocelyne Volcy, assise devant sa barque d'épices. « De mars 2014 à mars 2017, la gourde a perdu 60 % de sa valeur …

 

c'était notre Revue pour la semaine sur fnd de usique de Rara.

Après tout, nous sommes en plein de la Semaine Sainte et c'est pour oi l'occasion de vous souhaiter:

 

0 0 1 1594 9089 HAITI EN MARCHE 75 21 10662 14.0 Normal 0 false false false EN-US JA X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Table Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0in 5.4pt 0in 5.4pt; mso-para-margin:0in; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

BONNE FETE DE PAQUES..