Le Président Jovenel Moïse et la Représentante de l'ONU Sandra Honoré lors de la cérémonie de clôture de la mission des casques bleus en Haïti le 5 octobre écoulé Le Président Jovenel Moïse et la Représentante de l'ONU Sandra Honoré lors de la cérémonie de clôture de la mission des casques bleus en Haïti le 5 octobre écoulé  

Entre deux Chines, le cœur d’Haïti balance


PORT-AU-PRINCE, 5 Octobre – Le jeudi 5 octobre écoulé c'était la soirée anniversaire de la République de Chine (Taiwan) que nos amis de l'Ambassade de Taiwan ont choisi de célébrer cette année dans la grande salle de fêtes de l'hôtel El Rancho à Pétionville, banlieue huppée de la capitale haïtienne.
On avait l'impression de retrouver les mêmes têtes tellement ces retrouvailles sont empreintes d'un sentiment de fidélité.
Taiwan est l'un des meilleurs supporters économiques pour Haïti parce que son aide ne se conçoit pas seulement en termes monétaires mais en mettant aussi la main à la pâte : projets agricoles en maints endroits, particulièrement dans les rizières de l'Artibonite, introduction et traitement industriel du bambou (Marmelade, dans le Nord, montagnes du Sud-Est etc) ; c'est aussi Taiwan qui attaquera la reconstruction des grands édifices publics de la capitale après le séisme destructeur du 12 janvier 2010 (palais de justice, ministère de l'intérieur etc). Et uniquement des dons.
Jeudi l'ambassadeur Cheng-hao Hu a annoncé que Taiwan va entreprendre un projet de fourniture de courant électrique pour la capitale haïtienne. Cela pour commencer ...
Les applaudissements ont été nourris.
Cependant chacun des invités (y compris probablement la Première dame, Martine Moïse, représentant le président de la République qui lui, était pris à la cérémonie de clôture de la mission des Casques bleus onusiens ou Minustah se déroulant au même moment), oui chacun avait une même idée de derrière la tête, c'est la compétition ouverte aujourd'hui par l'autre Chine, la République populaire de Chine (Pékin) dont une délégation économico-commerciale visitait récemment notre pays, faisant aussi des ouvertures au plan développement.
Comme par hasard il est aussi question dans le plan des Pékinois d'électrification de la capitale haïtienne.
Construction de logements sociaux ainsi que des édifices détruits par le séisme, dont la Mairie de Port-au-Prince.
L'entrée en scène de la Grande Chine (il est vrai par la petite porte puisque Haïti garde des relations diplomatiques avec Taiwan et que c'est inacceptable pour Pékin, du moins jusqu'à nouvel ordre), l'événement a eu cependant un grand effet médiatique auprès de l'opinion publique haïtienne à un moment où le pays traverse une double crise économique majeure et de confiance en soi, c'est chaque jour que des centaines de jeunes compatriotes prennent l'avion pour d'autres cieux, aujourd'hui plutôt des pays d'Amérique latine (Chili, Brésil, Mexique ...)....


Festival de jazz de Port-au-Prince (17 – 24 Ianvier 2015)
PORT-AU-PRINCE, 22 Janvier – Comment ne pas adresser un coup de chapeau au Festival de jazz de Port-au-Prince déjà à sa neuvième édition sans cesser de se renforcer d'année en année.
Si côté scène la qualité est encore au rendez-vous, côté public on constate un formidable élargissement de ce dernier vers le monde étudiant et chez les jeunes de la capitale en général.
Est-ce dans ce but que le festival a multiplié également ses séances de prestation populaire comme à Fokal (Ave Christophe, centre-ville de la capitale), la Place Boyer, à Pétionville, où l'admission est également gratuite.
Au point que plus d'une fois il arrive que le spectacle soit dans le public. Comme lors d'un moment de blackout (panne de courant) et que des dizaines de jeunes se mettent à chanter 'Banm ti black-out souple', à la grande joie des interprètes, la 'blueswoman' Bella Cat se mettant aussitôt au diapason.


Cette année on a une palette encore plus diverse que d'ordinaire. Une sorte de Jazz à la carte. Car il y en a qui restent attachés au 'sound' de notre continent américain puisque d'après le président Obama : 'Nous sommes tous américains'. Blues, R&B (rythm and blues), soul, big band, cool ou hard, mariés pour le meilleur aux influences caribéennes reggae, rap etc), eh bien ceux-là trouvent paradoxalement à se régaler chez nos propres compatriotes auxquels le Festival fait de plus en plus aussi appel, plusieurs vivant en diaspora, cette année spécialement Etienne Charles, trompettiste, le saxo Jowee Omicil en tandem avec le Tabou Combo, le Vodou Jazz de Turgot Theodat et à la Boukman Eksperyans, le jazz funk de Chardavoine, guitariste haïtien de New York et celui qui se déclare 'unclazzified' Gérald Kébreau ; d'autres cependant ont développé un goût particulier pour le jazz sud-américain, non le jazz latin mais bien au-delà une musique constamment en quête de sonorités spéciales qui font remonter aux origines du sous-continent et de ses diverses cultures, des autochtones aux difficultés d'aujourd'hui dans les mégapoles de Mexico et de Rio, avec le touch chilien 'music unlimited' qui fait la jonction avec le jazz européen en constante exploration pour les amateurs du son pur, cette année le Festival étrenne l'arrivée pour la première fois dans ses murs de la Grande Bretagne, tandis que les afficionados se pâment pour la ligne mélodique dont ne se dépare jamais le jazz à la française même le plus audacieux, Michel Legrand oblige.
Difficile donc de ne pas revenir au jeune public haïtien qui afflue de plus en plus aux séances populaires, malgré la menace de pluie, malgré les difficultés de toutes sortes qui nous assaillent de toutes parts. Aussi ce moment est unique. Nous avons suivi de près ce public composé d'autant de filles et de garçons. Il y a 4 ans ils auraient tourné le dos à cette musique. Aujourd'hui par un art consommé dans le choix des artistes, une balance étudiée entre musiciens haïtiens et ceux d'ailleurs, ainsi que le choix des sites du festival, on est arrivé à faire ce jeune public se faire sien le Festival international de jazz de Port-au-Prince dont c'est déjà la 9e édition cette année.
Qu'est-ce qu'ils aiment surtout ? On est jeune donc tout ce qui vous fait bouger. Le jazz haïtien, très spectaculaire, et même exhibitionniste.
Des corps possédés par le rythme ; seulement que si dans le rara c'est le bas du dos, ici ce sont les épaules qui ne restent pas en place.
Ensuite les chanteuses ont la vedette. On aime que le rythme s'accompagne d'une voix. Et quand celle-ci coule de source comme une Ranee Lee, Bella Cat, toutes deux du Canada mais cette dernière comme une véritable native de Nashville, Tennessee ... et la toute nouvelle Maya Azucena, originaire de Brooklyn mais une âme mondialiste, qui semble s'être sentie tout de suite proche de ce jeune public. Et celui-ci le lui rend bien.
Bravo pour les organisateurs. Bravo pour les sponsors et tous ceux, pays et institutions, qui aident à maintenir ce qui est devenu le plus prometteur événement culturel d'Haïti. Parce que le plus sûr de nourrir la culture locale et dans une direction qui lui permette de se révéler toujours davantage tout en s'ouvrant aux influences les plus positives d'ailleurs.

Marcus - Mélodie 103.3 FM, Port-au-Prince

Les Toutes Dernières

16 octobre 2017 00H14
QUATRE MILLIONS DE DOLLAR AU PAM POUR LA SECURITE ALIMENTAIRE EN HAITI.

L’USAID accorde 4 millions de dollars au Programme Alimentaire Mondial pour la sécurité alimentaire en Haïti

Le Chargé d'Affaires de l'Ambassade des États…


15 octobre 2017 23H55
Police : Les BOID font régner la terreur à Lilavois
Port…
13 octobre 2017 21H49
La nouvelle directrice de l'UNESCO est la française Audrey Azoulay
UNESCO…
13 octobre 2017 18H38
Operasyon fe chanmas bèl
Lancement "Operasyon Fè Channmas Bèl"   L'administration Municipale de Port…
12 octobre 2017 03H54
Le Président Jovenel Moïse rend visite à la centenaire Madame Odete Roy Fombrun
Le jeune président Moïse rend visite à la centenaire Odette Roy Fombrun  Publié le 2017…
10 octobre 2017 01H44
Lettre du gouvernement d’Haïti pour demander à l’administration Trump une extension de 18 mois du TPS
PORT…
9 octobre 2017 23H34
Haïti/République Dominicaine : Un migrant haïtien maltraité lors d’une opération de rapatriement
Jean Robert Fleurantus, un ressortissant haïtien de 27 ans a été arrêté et battu par 3 militaires dominicains à Santo Domingo au cours d’une opération de rapatriement, le 5 octobre 2017…
7 octobre 2017 23H08
Mission d’experts en agriculture en Haïti
Le Ministère de l'Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), informent que dans le cadre d'une Coopération tripartite, une équipe technique composée d'un Expert cubain en agroforesterie, d'un représentant de la Direction de la Coopération Externe du Ministère de l'Agriculture de Cuba et d'un représentant du Bureau sous…

Nouvelles En Bref

  • Politique-Menaces
  • Le notaire Céant se dit menacé
  • Ddémission de L'évêque Guire Poulard
  • Haiti - République Dominicaine
  • Arrêt de travail des douaniers
  • Route du Nord
  • Unesco
  • Grève des juges
  • Manifestations: 6 blessés
  • Les manifestants ont repris le béton
  • GREVE DU TRANSPORT
  • Manifestation ouvrière

Les Cayes, le 3 octobre 2017 - (AHP) - Le maire des Cayes, Jean Gabriel Fortuné, a appelé ce mardi, les citoyens de la 3e ville du pays, a utiliser toute sortes d'armes pour faire face aux manifestants anti-budget et pour pouvoir emmener leurs enfants à l'école. Article Complet

Port-au-Prince, le 28 Septembre 2017

Me Heidi Fortune
Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique
En ses Bureaux Article Complet

Le Saint-Siège vient d'en faire l'annonce. Le pape Francois a accepté la démission de l'archevêque de Port-au-Prince, Mgr Guire Poulard. Simultanement a été nommé comme son successeur, Mgr Max Leroy Mésidor, jusque là Archevêque du Cap-haïtien. Article Complet

par Rezo Nòdwès - Port-au-Prince, dimanche 8 octobre 2017 ((rezonodwes.com)).-Jessie Menos, ministre du Tourisme qui arrive à Santo Domingo, dimanche, est l'invitée de la Fondation Science et Art dans le cadre des préparatifs de l'organisation de la deuxième Foire mondiale de l'écotourisme prévue pour le mois de novembre prochain

Article Complet

P-au-P, 05 oct.2017 [AlterPresse] --- Des douaniers haïtiens ont observé, le jeudi 5 octobre 2017, une journée de grève d'avertissement, à la douane de Port-au-Prince, afin de protester contre l'absence de prise en charge de leurs revendications, confirme le porte-parole de l'Association des douaniers haïtiens (Adh), Michelson Nelson. Article Complet

HPN - Les travaux de reconstruction de la route conduisant dans le Nord, notamment au Cap-Haitien avancent à grand pas. Mais les voyageurs en provenance ou à destination de la 2e ville du pays doivent s'attendre à des heures de stop pour faciliter les opérations des engins lourds, notamment

Article Complet

AFP - L'Unesco s'apprête à désigner un nouveau directeur général ou directrice générale qui devrait s'atteler notamment à ramener du consensus dans une organisation fragilisée par ses dissensions politiques. Article Complet

Port-au-Prince, le 5 octobre 2017 - (AHP) - Contrairement à ce qui avait été annoncé, l'Exécutif et le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire CSPJ, n'ont pas signé jeudi (5 octobre), le protocole-d'accord portant sur les revendications des juges qui menacent d'entrer de nouveau en grève, à partir du lundi 9

Article Complet

Port-au-Prince, le 5 octobre 2017 - (AHP) - Le premier des 4 jours de mobilisation contre le budget 2017-2018 a tourné au drame. Ce jeudi dans le quartier de Saint-Martin, et au Carrefour de l'Aéroport, des civils armés non identifié ont fait feu sur la foule, blessant au moins 6

Article Complet

Port-au-Prince, samedi 6 octobre 2017 ((rezonodwes.com))-- Les anti-budget ne se sont pas laissés démobilisés malgré l'échec de la marche de jeudi dernier au cours de laquelle ils ont essuyé des coups de feu et des jets de pierres. Article Complet

Malgré les dissensions entre les syndicats, la grève du transport en commun arrive à paralyser ce lundi les activités à Port-au-Prince Article Complet

Port-au-Prince, le 27 septembre 2017 - (AHP) -Plusieurs milliers de personnes dont des ouvriers de la Compagnie de développement industriel (CODEVI) ont manifesté le mercredi 27 septembre dans la ville de Ouanaminthe particulièrement devant le siège de la Direction générale des impôts pour protester contre le budget 2017/2018, notamment

Article Complet