Recherche

(AHP) Il s'agit de membres de la famille de Réginald Antoine, coordonnateur adjoint de la plateforme des employés injustement révoqués de l'administration publique (PEVEP) à l'arrivée du régime intérimaire de Gerard Latortue en mars 2004.

 

L'attaque a été perpétrée mardi matin 13 mars au domicile des victimes, Claudy Antoine, sa soeur et son mari ainsi que deux enfants de 2 et 10 ans, dans le quartier de l'Avenue N à Port-au-Prince.

Des informations voudraient que le quintuple crime ait été perpétré par une sorte de fou évadé de prison qui aurait eu un contentieux avec Claudy Jean.

Cependant, selon des témoignages, le forfait a été commis par plusieurs hommes armés qui ont même utilisé des armes à feu et des engins explosifs pour sans doute s'assurer que plus personne ne reste en vie dans cette maison.