Recherche

LES NEUF MAIRES DE LA REGION METROPOLITAINE DECLARENT LA GUERRE AUX FATRAS

(Le Nouvelliste 10.01.2018)

 

 La gestion des déchets est décrétée cause métropolitaine numéro un pour cette année. La décision a été prise par les 9 municipalités de la région, à savoir Port-au-Prince, Pétion-Ville, Kenscoff, Delmas, Tabarre, Cité-Soleil, Croix-des-Bouquets, Carrefour et Gressier à l’issue d’une journée de discussion réalisée à l’hôtel Marriott ce mardi. Une résolution a été prise en ce sens. Ce document porte la signature des maires de ces municipalités qui ont rencontré la presse dans l’après-midi.

Selon Jude Edouard Pierre, maire de Carrefour et également président de la Fédération nationale des maires (FENAM), cette résolution a été prise parce que les maires reconnaissent leur responsabilité dans cette question. « A tort ou à raison, nous les maires sommes pointés du doigt à cause de l’insalubrité de la région. Nous avons effectivement une responsabilité à ce niveau. 

Effectivement, c’est l’une des fonctions traditionnelles des mairies », a-t-il dit. 

Jude Edouard Pierre souligne que lui et ses pairs attendent de l’Etat central et du Parlement une allocation dans le budget pour la construction d’une usine de gestion de déchets. « Nous espérons que les autorités mettront en œuvre des campagnes de sensibilisation sur la question. De plus, le Parlement doit voter une loi instituant une taxe sur les fatras parce que l’État doit trouver les moyens financiers pour aborder ce problème. Le Service métropolitain de collecte des résidus solides (SMCRS) a failli à sa mission car il n’a pas ces moyens », a-t-il expliqué. Le maire de Carrefour espère que l’Etat mettra les moyens financiers à la disposition des mairies afin qu’elles puissent faire le travail. Car ce sont les mairies qui paient les conséquences de l’insalubrité. 

Jude Edouard Pierre déplore que certains ne reconnaissent pas qu’il y a une responsabilité partagée dans la gestion des déchets. « La mairie a un rôle de balayage. Le SMCRS doit procéder à l’enlèvement des déchets. De plus, la police également a un rôle à jouer pour empêcher les citoyens de jeter leurs déchets où ils veulent », argue-t-il. A cet effet, Youri Chevry a souligné que des discussions seraient entamées avec le président de la République qui a promis de distribuer des équipements aux mairies.