Recherche

200 passagers d'une embarcation clandestine secourus par des gardes côtes haïtiens.

200 refugiés haïtiens enagés dans un voyage clandestine ont du être secourus par des grdes côtes haïtiens doubles d’agents de la protection civile

Leur embarkation sur laquelle environ 200 personnes avaient pris place étaient sur le point de couler quand les secours sont arrives

Cela s’est passé le 6 Janvier 2018 dans la zone dénommée Fausse Passe, aux environs de Caracol .  L’embarcation provenait de la Plaine du Nord.

 

Selon un communiqué du Garr il n’y aurait eu aucune victim a précisé  Tony Denis, Coordonnateur de la Protection civile du département du Nord-est.

Ces voyageurs rescapés s’étaient embarqués à Balan, une localité de la Plaine du Nord pour se  diriger vers Providenciales, une île de l’archipel des Îles Turques-et-Caïques. Ils/elles venaient en majorité du Nord et du Nord-est, a-t-il souligné.

Contacté  par le GARR le 8 janvier 2018, M. Denis a informé que les personnes rescapées ont bénéficié de l’assistance humanitaire de la part des autorités haïtiennes et elles ont déjà regagné leur domicile.   

Soulignons que le 28 décembre 2017,  54 migrants haïtiens dont 47 hommes et 7 femmes  qui se trouvaient à bord d’une embarcation de fortune avaient été arrêtés par la police de l’île Providenciales. Ils ont été repérés par un pêcheur de l’île tandis qu’ils s’approchaient dudit territoire britannique.

Le GARR s’indigne des conditions dans lesquelles les ressortissants haïtiens continuent de laisser le pays en quête du travail et de bien-être. Il les exhorte à envisager la voie régulière avant d’organiser leur voyage afin de ne pas mettre leur vie en péril.

Il appelle les autorités haïtiennes à mettre tout en œuvre pour améliorer les conditions de vie de la population haïtienne notamment ceux qui vivent dans les communes qui sont des potentielles zones de partance. Ce qui leur permettra de reprendre confiance dans le pays.