Recherche

LA GRANDE MANIFESTATION DU 5 DECEMBRE

Haïti-Politique : Des milliers de manifestants ont marché contre la corruption à Port-au-Prince 

Des milliers de personnes ont marché mardi à la capitale à l'invitation du COLLECTIF 4 DECEMBRE auxuql s'étaient joints d'autres organisations de la société civile .

Le but de cette marche était de dénoncer la CORRUPTION qui s'est installée partout dans le pays,  mais particulièement dans les institutions de l'état. 

Portant des pancartes avec les photos des personnes particulièrement mentionnées dans le Rapport sur la mauvaise utilisation des Fonds Petro Caribe  des milliers de personnes ont marché de la place de la Constitution au Champs de Mars, remontant l'Avenue Charles Summer avec un arrêt devant le Ministère de la Justice et un autre devant le local du CSPH, remontant Turgeau, tournant à l'Avenue Martin Luther Kind, descendant Lalue, pour continuer à la Cité de l'Exposition. 

Arrivés au niveau de la Primature, les marcheurs ont été stopés par la Police qi avait installé des barrages pour empêcher aux manifestants d'aller lus loin. 

à fort lancement de gaz lacrimogènes et de " dlo grate" la police s'est montrée très ferme. elle avait reçu l'ordre d'empêcher aux marcheurs d'aller plus loin. 'Les anifestants ont tenté de ne pas se laisser faire, cherchant à escalader les barricades. Mais la police a tiré en l'air pour les disperser. 

Les manifestants se sont donc résignés à rebrousser chemin, mis dans l'impossibilité d'arriver jusqu'à la Place des Nations Unies, pas trop loin du Parlement. 

C'est là qu'ils devaient délivrer leur message de fin de manifestation. 

Si le message final n'a pas pu être délivré , partout tout au long de la marche les participants scandaient des slogans: 

-Non à la corruption-Arrestation des coupables

- Ils ont dénoncé la situation actuelle du pays, la misère la plus abjecte dans laquelle sévit un grand pourcentage du peuple haïtien, et n'ont cessé de réclamer une enquête sur l'utilisation des fonds de l'accord Petro-caribe ainsi que  l’arrestation de toutes les personnes impliquées dans la dilapidation des fonds Petro-caribe évalués à plus de trois milliards de dollars américains.

Parallèlement, des organisations de Fanmi Lavalas ont marché aussi à Pétion-Ville en mémoire des victimes du 5 décembre 1990 où, il y a 27 ans, une grenade a été lancée à la rue Panaméricaine, faisant plusieurs victimes dans le cadre d’un regroupement des partisans du candidat à la présidence d'alors, Jean Bertrand Aristide.