Recherche

Des voyageurs clandestins arrêtés et transportés au Cap Haïtien.

Un groupe de voyageurs clandestins, composé de 60 garçons et 7 femmes, dont 4 mineurs (1 fillette et 3 garçon- nets), avait laissé les côtes du Cap- Haïtien dans la nuit du 28 novembre 2017, selon les explications fournies par l’inspecteur Thimogène Michel Berthony, responsable des gardes côtes au Cap HaUitien. Ces voyageurs proenaient en grande partie du Cap Haïtien, particulièrement de la section comunale de la Petite Anse.

Les réfugiés ont indiqué aux gardes-côtes américains q’ils avaient eté obliges de fuir leur pays, du fait de l’insécurité, du chômage et de la misère sévissant dans leur pays.

Ils se sont montrés aussi très critiques envers les autorités haïtiennes qui, selon eux, n’ont aucun plan pour améliorer les conditions socio-économique du pays-

« Nous serons toujours prêts à prendre la mer au péril de notre vie tant que nos situations de vie ne changent pas », ont-ils dit.

Le responsable des garde-côtes au Cap- Haïtien, l’inspecteur Thimogène Michel Berthony, déconseille fortement à la population de s’engager dans de telles aventures . Mais rien n’y fait. Ces voyages clandestins ne cessent d’augmenter.

 

Rappelons que le 17 juillet 2017, les gardes-côtes américains avaient déjà intercepté, puis refoulé dans la deuxième ville du pays, 113 illégaux Haïtiens qui tentaient clandestinement de quitter le pays à destination de Bahamas.