Photo et légende: 'Le Marché en fer de Port-au-Prince, une partie du patrimoine historique national d'Haïti, parti en fumée Photo et légende: 'Le Marché en fer de Port-au-Prince, une partie du patrimoine historique national d'Haïti, parti en fumée  

INSECURITE


Etats-Unis : pays de ‘massacres’ mais sur aucune liste noire


PORT-AU-PRINCE, 17 Février – Un jeune homme de 19 ans revient dans son ancien lycée du sud-est de la Floride armé d’un fusil semi-automatique et ouvre le feu. Il tue 17 personnes, en majorité des élèves.
Quelles sont les motivations de Nicolas Cruz, qui a comparu le lendemain jeudi (15 février), tête baissée, face à la juge qui l’a envoyé en détention sans possibilité de libération sous caution ?
La presse se perd en conjectures. Amateur d’armes à feu ; renvoyé précédemment du lycée pour des ‘problèmes de comportement’ ; fréquentation d’un groupuscule prônant la suprématie de la race blanche et dénommé bizarrement ‘République de Floride’ et même haine des Juifs mais aussi des femmes, etc.
Le mercredi 14 février, Nicolas Cruz, armé d’un fusil semi-automatique AR-15 (en vente pratiquement libre aux Etats-Unis) et de plusieurs chargeurs, s’est présenté à l’heure de la sortie des cours de son ancien lycée Marjory Stoneman Douglas, à Parkland (Floride) et tue 17 personnes.
Vive émotion, souffrance des parents des victimes, colère de quelques résidents, condoléances par le président Donald Trump en personne. Puis c’est tout. ‘Epi. Epi anyen .’
Combien de AR-15 qui n’attendent que le moment de cracher la mort le même jour ou le lendemain !
Qui l’eut crû, les Etats-Unis, le seul pays où l’on tue avec autant d’aisance et pratiquement tous les jours.
La presse relève que seulement en milieu scolaire, il y a déjà eu 18 cas en 2018.
Le 23 janvier dans son lycée de l’Etat du Kentucky, un élève porteur d’une arme de poing a tué deux camarades (une fille et un garçon) âgés comme lui de 15 ans.


...


Nos Guédés seraient-ils en voie de disparition ?

JACMEL, 5 Novembre – La couleur violet n'était en vue nulle part cette année dans Jacmel, chef-lieu du département du Sud-est, pourtant considéré comme un haut lieu de la religion Vodou.
Autrement dit pas un seul 'gede' (prononcez 'guédé') rencontré dans les rues alors que beaucoup d'entre nous sont venus y passer leur week-end pour ce spectacle.
Le 2 Novembre, Fête des morts dans la liturgie catholique, est dans la religion Vodou prise, comme d'habitude, davantage au sens propre, c'est-à-dire que nos morts nous visitent. Et nous faisons de même.
Cela commence au cimetière principal de la commune (que ce soit Port-au-Prince, Jacmel, Gonaïves ou autre) au pied de Baron-Samedi (appelé encore à juste titre Baron-la-Croix), le maitre des lieux, face à son épouse Grann Brijit, et où chacun vient faire ses ablutions (gobelet de café bien fort, baleines, bougies, et surtout du tafia – populaire alcool haïtien etc).
Cependant les vodouisant ne sont pas les seuls à se rendre au cimetière le 2 Novembre. A quelques mètres de là, une messe solennelle est chantée à la chapelle catholique du cimetière (celui de Port-au-Prince tout au moins).
Et dont les fidèles se répandent ensuite à travers les travées du vaste nécropole pour aller saluer leurs défunts.
Le 2 Novembre est donc le summum du syncrétisme, ou comment en Haïti le Vodou et la religion catholique peuvent faire bon ménage. Sauf dans les périodes de persécution contre cette religion dite nationale pour avoir probablement été le seul bagage amené d'Afrique par nos ancêtres, mais dont les derniers persécuteurs en question proviendraient plutôt de sectes protestantes américaines. Mais ce n'est pas le sujet de cette chronique.
Des Etats-Unis, on retiendrait plutôt la ressemblance entre nos Guédés, esprits des morts, et le Halloween, célébré le 31 Octobre, c'est-à-dire presqu'à la même date.
Dans les vieux quartiers comme Miami Shores (Floride), les platebandes des résidences se couvrent de petits cercueils et poupées-squelettes, la couleur violette là aussi en évidence.
C'est aussi la fête préférée des enfants aux Etats-Unis qui vont de maison en maison en vous interpellant de la formule : 'trick-or-treat', qui pourrait se traduire : je vous fais une blague, vous me donnez une récompense.
La fête du Halloween serait née au XIXe siècle en Ecosse et en Irlande, d'après Google.com.
Pas un enfant américain qui n'ait été marqué par 'son' Halloween. Cela dure depuis les années 1930 (selon l'Unicef).
La tradition s'est répandue aussi au Canada et même en France.
Cependant contrairement à nos Guédés, le Halloween en est venu à perdre son contenu spirituel pour devenir, si l'on peut dire, une 'fantaisie nationale' !
Justement qui a depuis longtemps été récupérée aussi par Hollywood : Le Bal des vampires , La nuit des morts etc.
Outre que c'est aussi aujourd'hui prétexte à une parade riche en couleurs pour les homosexuels à Miami Beach, les fameux 'drag queens' se faisant admirer dans leurs plus beaux atours.
Mais revenons chez nous. Si aux Etats-Unis cette fête a été chaque jour encore plus largement récupérée par le monde du spectacle, des loisirs et évidemment par la commercialisation inévitable ...
Par contre chez nous il est évident cette année que la fête des Guédés est en train de vivre ses derniers jours et que peut-être dans quelques années on n'en parlera plus.
Du moins au niveau des activités entreprises avec le support de la municipalité.
Une fois sortis du cimetière, nos Guédés sont remplacés (en tout cas ici à Jacmel où ils sont traditionnellement tant attendus) par des spectacles 'bling bling' avec groupes musicaux tapageurs n'ayant rien à voir avec la célébration du jour.
Or ces mêmes spectacles bidon sont ceux aussi bénéficiant du support des autorités publiques.
Conclusion : ces dernières décaissent les fonds publics uniquement pour manifester leur présence, mais sans souci des traditions ni des richesses véritables du pays.
Quitte à risquer la disparition de ces dernières si cela devait continuer ainsi.
Et cela fait beaucoup d'argent puisque la fête a duré cette année 5 jours (mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche).
Qui a bénéficié de ce pactole ? Même pas le public qui n'était pas nombreux.
Aussi est sorti encore plus de l'ordinaire le défilé de mode très original présenté samedi soir, sur la Rue du Commerce, ex-centre ville aujourd'hui patrimoine historique de Jacmel, par la Fondation AfricAmerica.
Trois mannequins, jolies jeunes filles bien de chez nous, défilant dans une vingtaine de pièces uniques, nouvellement créées à partir de techniques de tissage, de cordage et de macramé. Avec pour matériaux : bambou, vétiver, fibre de bananiers et même de la pierre.
C'est l'œuvre de l'architecte designer Arturo Vittori.
Supervision : Christine Stephenson de AfricAmerica.
Avec encouragement du ministère du Tourisme.
Alors que les groupes 'boui-boui' et leur tapage indigeste avaient droit à deux grands chapiteaux aux frais du gouvernement haïtien, le défilé de mode a utilisé en 'backdrop' (toile de fond) les façades nouvellement décorées de la Rue du Commerce, cela à l'actif d'un Jacmélien d'origine mais qui nous a prié de taire son nom.
Mais qui ne pouvait pas non plus résoudre à lui tout seul le 'black out' qui a plongé la ville dans le noir total un week-end qui pouvait être aussi prometteur pour le tourisme d'ici et d'ailleurs.

Haïti en Marche, 5 Novembre 2017

Les Toutes Dernières

21 février 2018 19H22
29ème réunion de la CARICM
Haïti – CARICOM …
19 février 2018 23H25
8.3 millions de dollars pour supporter l'initiative « Voix et leadership des femmes en Haïti »
Haïti - Canada …
19 février 2018 17H47
La MINUJUSTH ne quittera pas Haïti avant deux ans !
Annoncée pour 6 mois, la MINUJUSTH ne pense pas quitter Haïti avant 2 ans  Dans un entretien à ONU Info en date du 3 janvier, le chef de la nouvelle Mission des Nations Unies pour le soutien à la justice en Haïti (MINUJUSTH), Mme Susan Page a affirmé ce qui suit …
19 février 2018 11H41
Un second incendie de marché
Port-au-Prince, 17 Février – Un autre incendie de marché a fait rage ce dimanche 18 Février au quartier commercial de la capitale haïtienne, Port-au-Prince…
19 février 2018 11H16
Secousse sismique dans les Nippes samedi après-midi (USGS)
La terre a secoué dans les Nippes…
18 février 2018 23H21
Après Oxfam, World Vision éclaboussée par un scandale sexuel en Haiti
18 février 2018 Rezo Nodwes Aucun commentaire L`organisation caritative financée par le Royaume-Uni et soutenue par Meghan Markle, fiancée du Prince Harry, fait face à un scandale sexuel en Haiti…

Nouvelles En Bref

  • Oxfam présente ses excuses
  • Rapport OXFAM
  • Oxfam: mission entachée
  • OXFAM: témoins menacés
  • LUTTE ANTI-CORRUPTION
  • PETROCARIBE
  • Viol d'une fillette
  • Vandalisme à la Faculté d’ethnologie
  • Mort de Max Pénette
  • Petrocaribe

Amélie BARON, avec Martine PAUWELS à Londres
AFP19 février 2018
Port-au-Prince (AFP) - L'ONG britannique Oxfam a présenté ses excuses au peuple haïtien lundi pour les dérives sexuelles de certains de ses employés, exprimant sa "honte" en remettant aux autorités à Port-au-Prince son rapport d'enquête interne.

Read More

P-au-P., 19 févr. 2018 [AlterPresse] --- L’Ong internationale Oxfam, éclaboussée par une affaire d’abus sexuels en Haïti en 2011, remet au gouvernement l’intégralité du rapport de l’enquête interne conduite autour de la question, apprend AlterPresse.

Read More

Martine PAUWELS
AFP•19 février 2018
Londres (AFP) - Un rapport interne publié par Oxfam lundi dépeint une mission humanitaire en Haïti entachée de nombreuses dérives: un responsable y reconnaît avoir payé des prostituées, d'autres employés sont accusés de harcèlement et d'intimidation tandis qu'un témoin a été menacé physiquement.

Read More

Port-au-Prince, 19 février 2018- (AHP)- Trois hommes impliqués dans le scandale sexuel d'Oxfam en Haïti auraient menacé physiquement les témoins de leurs actions au cours d'une enquête interne effectuée en 2011, a annoncé lundi l'organisation non-gouvernementale.

Read More

Le sénateur Sénatus exige des éclaircissements sur l’achat de la flotte d’engins lourds

Read More

Port-au-Prince, 19 février 2018- (AHP)- Le président Jovenel Moise a publié dans le journal officiel Le Moniteur la résolution du sénat qui confie à la Cour des Comptes le suivi de l’embarrassant rapport d’enquête sur la gestion des fonds Petrocaribe par les gouvernements qui se sont succédés au

Read More

GARR - Dieubon Saintor, un quadragénaire, est détenu dans un centre carcéral à Mirebalais, commune du département du Centre d’Haïti. Le ressortissant haïtien est accusé de viol sur sa fillette âgée de 10 ans. Cet acte s’est produit le 19 janvier 2018 à Beaudouin, une localité de Juampa située

Read More

P-au-P, 09 févr. 2017 [AlterPresse] --- Une commission d’enquête sera mise sur pied pour faire la lumière sur des actes de vandalisme dont a fait l’objet la Faculté d’ethnologie (Fe) de l’Université d’Etat d’Haïti (Ueh), entre juin et décembre 2017, informe à AlterPresse, le secrétaire général de la dite

Read More

Nous annonçons le décès du Professeur Max Pénette, enseignant de carrière, créateur du collège du même nom et ancien maire de Pétionville dans les années 1970.
Nos sympathies vont à sa fille Maryse Pénette-Kedar, son fils Patrick Penette et aux petits enfants Arielle Dominique et Su-Yen Simon Bertrand.

 

Read More

Port-au-Prince, le 10 février 2018 - (AHP) - Le doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince, Bernard Saint-Vil aurait confié au juge d'instruction Paul Pierre, la plainte de Johnson Colin contre tous les anciens hauts dignitaires de l'Etat accusés d'avoir dilapidé les fonds Petro Caribe.



Read More