Recherche

Le notaire Céant se disant menacé écrit au ministre de la Justice

Port-au-Prince, le 28 Septembre 2017

Me Heidi Fortune
Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique
En ses Bureaux

Monsieur le Ministre,

Le Mercredi 27 Septembre, j'ai été l'objet d'une tentative d'assassinat par un groupe de bandits à la solde du maire Maxo Pinchinat de Grand'Goave selon leurs propres déclarations. N'était ma sagesse, il y aurait eu mort d'Homme car ces gens visiblement armés ont provoqué également les deux agents de sécurité qui m'accompagnaient.

Je viens, par la présente, vous transmettre copie de ma lettre-plainte adressée au Commissaire du Gouvernement du Tribunal de Première Instance de Petit-Goave.

Dans le cadre des agissements inqualifiables de ce Maire, Il s'avère urgent, Monsieur le Ministre, en adéquation des mesures à prendre pour la sécurité des paisibles citoyens, que le Ministère saisisse dans l'immédiat la Commission affectée sur les Problèmes Terriens, pour faire le jour sur cet incident très grave du 27 septembre 2017 provenant de la cupidité d'un Maire qui transige impunément sur des terrains privés les faisant passer pour des biens de l'Etat.

Les bandits alimentés à souhait par le Maire de Grand-Goave pourront-ils toujours mettre en péril la vie de simples citoyens qui n'ont commis pour tout forfait que de marcher sur une plage, domaine public de l'Etat, avoisinant un terrain spolié et vendu dans l'illégalité par un maire indigne ?

Dans l'attente des dispositions administratives et judiciaires inhérentes à de telles situations, je vous prie de croire dans l'expression de mon profond respect.

Me Jean-Henry Céant
Notaire Public