Recherche

Haïti - RD : Vive tension à la frontière de Malpasse-Jimani

Lundi, des transporteurs haïtiens ont bloqué avec leurs remorques et camions, l'entrée du passage frontalier de Malpasse, ce qui a provoqué la fermeture de la porte d'accès à destination et en provenance d'Haïti, provoquant de longues files de véhicules de plus de 300 m des deux côtés de la frontière...

Les transporteurs et commerçants haïtiens réclamaient la levée de l’interdiction d’importation par la route de 23 produits d’origine dominicaine, imposé sous le gouvernement Martelly en Septembre 2015

Le marché binational qui a lieu tous les lundis et jeudis dans ce secteur de Mal Paso, avait commencé tôt mais le commerce a été affectées par des saisies de marchandises du côté haïtien. Plusieurs commerçants haïtiens qui avaient déjà acheté des produits ont malgré tout réussi à les transporter sur le territoire haïtien par des itinéraires alternatifs...

Le Syndicaliste Jerald Desi, le Vice-président de l'Association des transporteurs de Fond Parisien, a déclaré que le blocage visait à sensibiliser le Gouvernement du Président Jovenel Moise pour qu’il supprime cette interdiction des produits d'origine dominicaine, qu’il qualifie de farce. Il a souligné que cette interdiction était préjudiciable aux haïtiens les plus démunis qui vivent dans la plus grande misère le long de la frontière, alors que les plus riches en Haïti importent des marchandises de la République dominicaine sans être aucunement inquiété.

Jerald Desi a averti que si les commerçants et transporteurs haïtiens n’obtiennent pas satisfaction de leurs revendications, ils étaient en mesure de fermer toute la frontière tant et aussi longtemps qu’ils n’auront pas eu gain de cause.

Par ailleurs Jerald Desi a protesté contre le Corps spécialisé de sécurité frontalière terrestre (CESDRONT), qu’il accuse d’avoir saisie 24 moto taxi d’haïtiens samedi et dimanche, sous prétexte qu’ils n’avaient pas de papiers en règle pour faire du transport dans la ville de Jimani.

Lundi, suite à une rencontre entre Mme Thérèse Longchamp, la Ministre conseillère et Cheffe de poste au consulat haïtien à Barahona et des autorités dominicaines, 16 motos ont été restituées à leur propriétaire haïtien dans l’après-midi.