Recherche

Les ONG sur la sélette !

257 ONG interdits de fonctionnement en Haïti 

Publié le 2017-09-01 | Le Nouvelliste

 

National -

L'administration Moïse-Lafontant souhaite une articulation des programmes des ONG et des agences internationales avec ses priorités et les besoins du peuple haïtien. L'annonce a été faite par le ministre de la Planification et de la Coopération externe (MPCE), Aviol Fleurant, ce vendredi. Celui-ci rappelle que le chef de l'Etat, Jovenel Moïse, croit indispensable de sortir le pays de l'assistanat et de passer au registre de développement.

A ces organismes, Aviol Fleurant lance deux mots d'ordre. D'abord, indique-t-il, il faut que ces institutions financent ce dont le peuple haïtien a besoin et non pas ce qu'elles estiment nécessaire. « Et les interventions doivent être réalisées en regard d'un leadership gouvernemental », souligne-t-il.

A moyen terme, Aviol Fleurant indique que le mot d'ordre est que l'aide publique au développement doit passer par les canaux gouvernementaux ou le gouvernement la refusera. "Ce mot d'ordre est justifié par la confiance du peuple haïtien dans cette administration, par la légitimité d'un président élu dès le premier tour, par la lutte de ce gouvernement pour combattre la corruption [...]"

 

Pour l'heure, seulement 370 ONG se plient aux exigences du gouvernement haïtien, rapporte le ministre. Celles-ci fournissent régulièrement des rapports d'activités. En revanche, dénonce-t-il, d'autres ne publient pas de rapports depuis plus de 10 ans et continuent de fonctionner et de bénéficier de franchise douanière. En conséquence, le gouvernement, en vertu du décret du 14 septembre 1989, révoque l'autorisation de fonctionnement de 257 organisations non-gouvernementales. Un communiqué mentionnant leurs noms sera publié dans les médias et dans le journal officiel Le Moniteur, selon Fleurant. En plus de sa signature, les ministres des Affaires étrangères et de l'Intérieur, respectivement Antonio Rodrigue et Max Rudolph Saint-Albin, ont également paraphé le document.

Le titulaire du MPCE veut rassurer les partenaires internationaux. Nous ne faisons pas la chasse aux ONG, dit-il. Toutefois, il indique que cette administration entend redéfinir un partenariat avec ces ONG et les agences internationales de développement.

Il promet la publication d'un répertoire national des ONG. Ce document, explique-t-il, sera un instrument de vulgarisation de la mission et des activités de ces organismes. Ce document sera distribué aux autorités nationales et locales. « Cela permettra une coordination utile et efficace des activités des ces ONG », assure-t-il.

 

 

 

0 0 1 389 2218 HAITI EN MARCHE 18 5 2602 14.0 Normal 0 false false false EN-US JA X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Table Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0in 5.4pt 0in 5.4pt; mso-para-margin:0in; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin;}