Recherche

UN Tribunal Populaire pour un procès symbolique

P-au-P, 28 juil. 2017 [AlterPresse] --- A l'occasion du 102e anniversaire de la première occupation américaine d'Haïti (28 juillet 1915-28 juillet 2017), le Mouvement patriotique démocratique et populaire (Mpdp) projette d'organiser un tribunal populaire, en vue de faire le procès symbolique de plus d'un siècle d'occupation/domination d'Haïti par les États-Unis et d'autres puissances.
« Le tribunal populaire a déjà constitué son équipe de juges, de recherche et d'accusations. Il a déjà mis en place une commission départementale dans presque tous les départements, afin de mener une enquête de terrain sur la violence des droits humains, des crimes et des pillages » durant la période.
Cette information a été communiquée par Ernst Mathurin, coordonnateur du mouvement patriotique et démocratique populaire (Mpdp), lors d'une conférence de presse, le 27 juillet 2017, à laquelle a assisté l'agence en ligne AlterPresse.
Chaque commission départementale constituée devra conscientiser la population sur le processus d'occupation et de domination du pays, identifier des témoins, qui ont été victimes de répression et d'exactions pendant les 102 années.
Dans chaque département, différents secteurs sociaux apporteront leurs plaintes, précise Mathurin, qui annonce la fin de ce processus avant le début de l'année 2018.
Des conférences-débats auront lieu dans les différents départements du pays, notamment à Jérémie (Grande Anse), Jacmel (Sud-Est), Gonaïves (Artibonite) Cap-Haïtien (Nord), Hinche (Plateau central), pour continuer le processus de la conscientisation de la population sur l'occupation d'Haïti.
Une soirée culturelle est également prévue à Montréal (Canada), avec des prises de position sur ce processus d'occupation.
Une déclaration, préparée par le Comité de pilotage du tribunal populaire, a été lue, le vendredi 28 juillet 2017, à l'occasion de la commémoration des 102 années d'occupation d'Haïti.
Le 28 juillet 2016, le mouvement social haïtien a mis en place le tribunal populaire pour juger les États-Unis d'Amérique et leurs acolytes pour toutes les violations, les injustices et les crimes, commis sur le territoire national d'Haïti pendant plus d'un siècle.
« Le tribunal populaire est un tribunal alternatif, qui a pu obtenir son mandat à partir d'un ensemble d'acteurs au sein des mouvements sociaux, pour juger, sur une base normale, une cause que l'État traditionnel n'accepterait pas de juger », explique Mathurin.
« Les 102 années d'occupation, de domination et de pillage systématique ont apporté la déforestation, la désolation, la misère, la corruption, l'insécurité, l'humiliation, la violence, la perversion et la déstructuration pour le pays », lit-on dans le document du Comité de pilotage du tribunal populaire.
Le moment est arrivé pour que les Haïtiens s'asseyent ensemble, pour faire le bilan économique, politique et social et culturel de l'occupation et analyser ses conséquences sur le pays.
La période de 1915-2017 a été extrêmement douloureuse pour Haïti, souligne Camille Chalmers, directeur exécutif de la Plateforme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif (Papda), estimant qu'il est temps de répondre à la demande de justice de la population.
Débarqués le 28 juillet 1915 en Haïti, les militaires américains ont laissé officiellement le pays le 21 août 1934, après 19 ans d'occupation.
Le sol d'Haïti a été, une seconde fois, foulé par les troupes américaines en 1994. Elles accompagnaient le retour du président Jean-Bertrand Aristide après un exil de 3 ans suite au sanglant coup d´État militaire du 30 septembre 1991.