Recherche

Mandat contre des responsables de compagnies pétrolières

Port-au-Prince, le 4 juillet 2017 - (AHP) - Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Clamé-Ocman Daméus a décerné des mandats d'amener contre les responsables des compagnies pétrolières Total, Sol et Dinasa pour importation irrégulière de produits pétroliers dans le pays.

Une décision qui, selon le journal Le Nouvelliste qui a rapporté l'information, a été prise après que le parquet de la capitale eut constaté la présence de deux bateaux dans la rade de Port-au-Prince et vérifié que ceux qui avaient fait venir ces bateaux ne pouvaient pas fournir d'autorisation d'importation.

Les capitaines et membres d'équipage de ces bateaux arrivés la semaine dernière dans la capitale transportant de l'essence et du propane, ont été appréhendés et placés sous le contrôle de la justice.

Il faut souligner que depuis un certain temps, la tension monte entre le BMPAD et les compagnies pétrolières. Ces dernières ont reproché au Bureau de monétisation sa décision de placer une commande sans passer par un appel d'offres.

Ce qu'elles considèrent comme illégal.

Elles avaient averti qu'elles allaient acheter elles-mêmes du pétrole sur le marché international.

Le député de Kenscoff, Alfredo Antoine, juge normale la position des autorités haïtiennes dans ce dossier, rappelant uniquement que la loi donne au Bureau de monétisation des programmes d'aide au développement BMPAD, le monopole en matière d'importation de produits pétroliers dans le pays.

"Il faut que ces compagnies, toutes étrangères, respectent les lois haïtiennes", a encore ajouté le parlementaire, faisant savoir que si ces compagnies ont commandé du carburant, ça ne peut pas être pour être distribué dans le pays..

Du coup, le député pro-gouvernemental accuse ces compagnies de faire fi des lois haïtiennes régissant le secteur, et de fouler aux pieds l'indépendance même d'Haïti.

En tout cas, le désaccord entre le BMPAD et les compagies pétrolières risque de provoquer une crise du carburant, alors que le pays est confronté, depuis l'arrivée de l'équipe Moise-Lafontant au pouvoir, a une série de crises en cascade, notamment à l'OAVCT et dans le secteur de la sous-traitance.