Recherche

Le Conseil supérieur des salaires installé mais la crise perdure dans la sous-traitance 

Le président de la République a procédé, le mercredi 7juin, au Palais national, à l'installation de huit membres sur neuf du Conseil supérieur des salaires (CSS). Jovenel Moïse, qui continue d'appeler au dialogue pour trouver une solution à la crise qui secoue le secteur de la sous-traitance, croit que le CSS devra trouver l'équilibre entre les ouvriers et les patrons. Alors que le CSS n'a même pas encore été installé, le secteur des ouvriers est divisé sur la composition du Conseil.
Pour le président de la République, le Conseil supérieur des salaires doit faire des recommandations dans les plus brefs délais, tout en prenant le temps d'écouter les acteurs et de bien analyser les secteurs d'activités économiques.
Jovenel Moïse a souligné que, dans une région où les pays sont en compétition pour capter et retenir sur leur territoire des investisseurs, Haïti doit tout faire pour préserver les entreprises et industries existant dans le pays et développer des stratégies pour attirer de nouveaux investissements tout en protégeant les travailleurs.
'Le gouvernement prendra les dispositions nécessaires pour accompagner socialement les travailleurs afin qu'ils puissent être productifs et vivre mieux avec leurs familles', a promis le président.
Pour sa part, Renan Hédouville, président du Conseil supérieur des salaires, a fait savoir que l'installation des membres du CSS est un motif de soulagement ... comme si la solution allait venir de cette installation.