Recherche

Maryse Narcisse reparait

Port-au-Prince, le 7 mai 2017 - (AHP)- La coordonnatrice du comité exécutif de Fanmi Lavalas et ancienne candidate à la présidence, le Dr Maryse Narcisse a dressé samedi un maigre bilan de l'administration du président Jovenel Moise, trois mois après son installation au palais national.


Dr Narcisse évoque les mauvais choix de l'équipe en place pendant que les conditions de vie des citoyens ne cessent d'empirer et que des scandales à répétition éclaboussent l'actuelle administration, citant notamment les supposés événements de l'Arcahaie, lorsque le chef de l'Etat affirme que son cortège a été attaqué par des "terroristes".
Elle dénonce également la corruption qui gangrène l'administration Moise-Lafontant (Jack Guy, premier ministre) avec entre autres, la mise à la disposition du chef de l'Etat, d'une enveloppe de 100 millions de gourdes pour assurer sa sécurité pour le seul mois de mai.
On ne sait toujours pas comment ces fonds ont été répartis.
Il y a aussi ce que l'ancienne candidate appelle "les mises en scène de l'Arcahaie et du Palais" et le vote par le sénat pro-Moise, de la loi contre la diffamation, une tentative qui, selon elle, participe d'une volonté d'un président issu d'un coup d'Etat électoral, de restreindre les libertés d'expression.
Des millions de gourdes ont par ailleurs été dépensées pour organiser un carnaval dans la ville des Cayes qui attend encore les retombées économiques promises, a dénoncé le Dr Narcisse qui rappelle que la situation des victimes de l'ouragan Matthew notamment dans le sud et la Grand-Anse, n'a guère changé.
Elle invite le peuple haïtien à continuer de résister et lui assure le soutien de l'organisation Fanmi Lavalas.
"Vous devez rester mobilisés pour défendre vos droits, a dit Maryse Narcisse, déplorant qu'il n'y ait pas assez d'argent pour donner à manger à la population mais qu'il y en aurait assez pour remobiliser la défunte armée faiseuse de coups d'Etat.