Visite en Haïti d'experts en technique agricole de l'université Purdue (photo R. Eugene) Visite en Haïti d'experts en technique agricole de l'université Purdue (photo R. Eugene)  

HAITI CRISE ECONOMIQUE


Pourquoi pas des Bons-caravane ?


MEYER (Sud-Est), 12 Août – Quand on se trouve à court de revenus et ne peut plus honorer ses factures, on peut avoir recours éventuellement au crédit.
Et c'est le cas pour la plus grande partie des Haïtiens aujourd'hui. Qu'on soit particulier ou entreprise privée.
C'est pareil pour l'Etat. Il peut contacter les instruments de crédit internationaux.
Mais comme Haïti était devenue insolvable, on a eu l'opportunité d'obtenir une annulation de notre dette envers les institutions internationales de crédit ...
En échange, nous avons accepté de ne pas prendre d'engagement envers aucun partenaire officiel au-delà de 1.X pour cent, ce qui nous laisse une marge de manœuvre très réduite.
Or on a aujourd'hui l'impression que c'est la position dans laquelle se trouve l'actuelle administration Jovenel Moïse-Jack Guy Lafontant.
La porte du crédit est fermée. Point barre !
Mais il y a des dettes avec lesquelles on ne peut pas transiger. Comme les salaires de la Police nationale, seul responsable, officiellement, de la sécurité du pays.
Quant au peuple, par habitude, il se débrouille comme il peut.
Cependant, les pouvoirs haïtiens, dans le temps, avaient su trouver d'autres alternatives.
Lorsque les Etats-Unis lui refusèrent un emprunt qui devait servir à rembourser le reliquat de la Dette de notre Indépendance (même acquise par les armes en 1804) et dont la balance avait été rachetée à la France par la National City Bank of New York, le président Dumarsais Estimé lança un emprunt intérieur. Celui-ci (on dirait aujourd'hui, mystérieusement ...) fut un succès.
En tout cas, l'Histoire ne rapporte aucun faux pas quant à son remboursement.
Tandis que sous Papa Doc Duvalier, dans les années 1960, alors que son gouvernement faisait face à un embargo financier décrété par l'administration Kennedy, l'expérience sera de loin plus douloureuse.
François Duvalier pensa peut-être raviver la flamme nationaliste comme Estimé, mais c'est pour aboutir à tout à fait le contraire comme nous allons le voir.


'Bon Da' ...
D'abord il était une fois le président haïtien Joseph Davilmar Théodore (10 novembre 1914-22 février 1915 ). Face à des problèmes de trésorerie (cash flow), il eut recours lui aussi aux fameux bons....


Un hommage unanime
MARMELADE, 11 Mars – C'était aux récentes funérailles de son ex-ministre de l'Agriculture François Séverin, René Préval entouré de personnalités qui ont été ministre ou haut-fonctionnaire de ses deux administrations (1996-2001 et 2006-2011), comment des compatriotes compétents et aussi intimement liés les uns aux autres, nous nous sommes-nous demandés, n'ont-ils pu empêcher le pays de continuer à dégringoler au point où il est aujourd'hui parvenu ?
Et d'un.
Deux, on est le samedi 11 mars, au Kiosque Occide Jeanty, au Champs de mars, au centre ville de la capitale, capacité 3.500 places, funérailles nationales de l'ex-président René Préval décédé subitement une semaine plus tôt, le vendredi 3 mars.
Pas de place pour piquer une aiguille. Des gens de tous âges. Et de toutes les catégories sociales. Dans les gradins, une majorité de jeunes en uniformes et derrière leurs banderoles une quantité d'organisations communautaires témoignant de l'engagement du célèbre défunt envers le développement au niveau local, ou comme on dit à la base, 'bottom up' ou de bas en haut.
En fin de journée, toujours le samedi 11 mars, nous voici dans la ville natale de la famille Préval, et dont l'ex-président aux deux mandats a fait son vrai domicile fixe, plus que sa résidence de campagne : Marmelade, dans les hauteurs perdues dans le brouillard du morne Puilboreau, à environ 3 heures en voiture au nord de Port-au-Prince.
C'est là qu'a lieu l'inhumation. Dans une atmosphère de fraternité entre gens de tous les coins et recoins du pays, paysans, citadins, cadres, une seule et même grande famille partageant le même sentiment d'une perte trop tôt survenue, ou comme a dit Patricia Préval, la fille cadette du défunt, dans son homélie : la chute de la plus haute branche d'un arbre qui n'avait pas cessé de produire des fruits.

Il était une fois ...
René Préval reposera dans un début de mausolée juste en face d'un lac collinaire et au milieu d'une ferme desservant une plantation de bambou.
Le cercueil en bambou artistiquement travaillé a été réalisé par des artisans de Marmelade.
Le défunt en avait-il jamais rêvé ? C'est son secret.
Mais celui que nous aurions aimé percer c'est pourquoi tant d'unité et de cohésion au sein d'une même nation, après tant de promesses tenues à la chute de la dictature qui nous a pendant 30 ans écrasé ('diktati kraze zo'), pourquoi ce même esprit où se marient compétence réciproque, abnégation, fraternité et respect de l'un pour l'autre n'a-t-il pu arrêter la chute ?
Est-ce que dans l'esprit du bien comme dans le mal, nous resterions ce que Graham Green appelle : 'Les Comédiens' ?
En tout cas, notre ancien président et ami quant à lui est, comme dit le créole, dans son 'lye verite l nan manti l' c'est-à-dire là où la vérité et le mensonge ne peuvent plus se confondre et c'est à nous les survivants qu'il revient d'y répondre.
Il était une fois le 7 février 1986. Chute (peut-être trop soudaine) d'une dictature qui en 30 ans avait massacré vies (dizaines de milliers de morts et disparus) et écrasé toutes les libertés.

Qu'avons-nous foutu ? ...
Tout était à reconstruire. Mais ce ne sont pas les compétences qui manquaient. Le seul hic, n'avoir pas suffisamment médité l'Ecclésiaste : 'la suffisance comme l'orgueil vont au devant de la destruction. Et l'esprit supérieur n'est jamais loin de la chute.'
Exact.
Selon le célébrant principal de la messe des funérailles, samedi au Champ de Mars, Mgr Joseph Lafontant, René Préval, reconnu comme un militant de gauche, était revenu vers l'Eglise.
Mais bien entendu cela ne répond pas à la question. Et nous ne pousserons pas la recherche du calembour jusqu'à dire pour terminer : Amen !
Mais si l'hommage fait au défunt président par toute la nation, à l'intérieur comme à l'extérieur, a un sens c'est bien celui-là : qu'avons-nous foutu ?
Honte à nous si pour toute réponse il faille continuer à se jeter la pierre. On n'a su faire que ça. Comme par exemple pendant le premier mandat Préval (1996-2001), partagé ou même sacrifié entre les alliés d'hier : d'un côté Aristide prêt à tout pour récupérer la présidence de la République et de l'autre le parti OPL (du professeur Gérard Pierre-Charles) également décidé à tout faire échouer si ce n'est pas lui qui l'emporte. Etc, etc. Oui car tout va continuer, avec les autres acteurs (et actrices) quels qu'ils soient, selon le même canevas.
Curieusement voici Ti René aujourd'hui félicité, aussi bien nationalement qu'internationalement, pour avoir surtout conduit ses deux mandats présidentiels jusqu'à leur aboutissement normal : la tenue des élections et le transfert démocratiquement du pouvoir.
Mais on aurait pu faire mieux. Si l'on en juge par la démonstration unitaire du samedi 11 mars, au Champs de Mars, comme dans la communauté de Marmelade.
Aussi ne peut-on reprocher au peuple de nous faire boire aujourd'hui, à nous les soi-disant leaders : le calice amer !

Haïti en Marche, 11 Mars 2017

Les Toutes Dernières

16 août 2017 00H27
Les chauffeurs de taxi-moto toujours sur la sellette
Les chauffeurs de taxis…
16 août 2017 00H25
Radio Canada pose la question de la fiabilité des demandes des nouveaux arrivants haïtiens
Les demandeurs d'asile seraient…
16 août 2017 00H23
La corruption en Haïti continue de gangréner le pays et s'est intensifiée, dépassant même ce qu'elle était sous la dictature de Jean-Claude Duvalier dans les années 1970, selon un sociologue haïtien.
La corruption en Haïti est « pire que sous la dictature de Duvalier » PUBLIÉ LE LUNDI 14 AOÛT 2017 À 18 H 20 « Il n’y a plus d’argent, les appétits se sont ouverts et il y a une absence de chef, estime le sociologue Auguste D’Meza…
16 août 2017 00H22
Un Dominicain voyage comme passager clandestin dans un avion de la American Arlines et arrive à Miami
A son débarquement à l’aéroport de Miami, le dominicain descendu de sa cachette, s’est rendu au terminal comme tout autre passager…
14 août 2017 22H13
Incidents frontaliers à Malpasse
La route de Malpasse a été bloquée durant des heures dans la matinée du 14 août 2017…
14 août 2017 15H14
Nouvelle journée de manifestation à Petit-Goâve :
  0 0 1 108 616 HAITI EN MARCHE 5 1 723 14…
14 août 2017 15H08
Quel cauchemar que la Route du Sud ?
Si vous devez emprunter la route du SUD ces jours…

Nouvelles En Bref

  • FERMETURES DE RADIOS PIRATES
  • Les députés contre la diaspora
  • Usine électrique à Bonneau
  • Petit-Goâve
  • Gabriel Fortuné sur la sellette
  • Ambassadeur de Taiwan
  • FAO forme des techniciens
  • Mauvais résultats aux examens d’Etat
  • Kaliko Beach
  • Canada - Croix-Rouge
  • Québec - Opposition
  • Procès symbolique
  • Saut du Baril

NOTE DE PRESSE - La Direction Générale de l'Organe Exécutif du Conseil National des Télécommunications (CONATEL) informe le public en général, la presse en particulier et les propriétaires des tours d'antenne de télécommunications, que dans le cadre de l'application du point 3 du Communiqué ''CNT-DG-381-17'' « du CONATEL en date

Article Complet

Budget 2017-2018 - 10 août 2017 Rezo Nodwes - ((rezonodwes.com))– Aucun député de la 50ème législature n'a protesté contre l'introduction dans le budget 2017-2018 d'un impôt forfaitaire annuel de 10,000 gourdes minimum que devront obligatoirement payer les Haïtiens vivant à l'étranger, sous peine de ne plus recevoir de services de

Article Complet

Port-au-Prince, le 10 août 2017.- Le président de la République Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse, accompagné du ministre des Travaux publics, transports et communications, l'ingénieur Fritz Caillot, du député de Saint-Louis du Nord, l'honorable Freud Morancy, et de certains élus locaux a procédé ce jeudi 10 août 2017

Article Complet

« Lundi 14 août, sera une nouvelle journée de tensions et de blocages de toutes les voies de communication à Petit-Goâve » ont annoncé dimanche soir vers 10h30 des militants du PHTK et alliés de Petit-Goâve, sur les ondes de la Radio Préférence FM. « Puisque la Primature nous a menti,

Article Complet

Port-au-Prince, le 8 aout 2017 - (AHP) - De nombreuses voix continuent de s'élever pour dénoncer mais surtout pour condamner les menaces de mort que le maire des Cayes, Jean Gabriel Fortuné a proférées et réitérées contre le journaliste Jean Nazaire Jeanty, de Lebon FM (Aux Cayes) qui est également

Article Complet

Port-au-Prince, le 8 août 2017- Le Maire de Port-au-Prince, Ralph Youri Chevry a reçu lLe mardi 8 août 2017, la visite de l'Ambassadeur de République de Chine (Taiwan) accrédité en Haïti, SEM. Cheng-Hao Hu. Article Complet

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Amélioration de la sécurité alimentaire dans le Nord-Est », financé par l'Union européenne, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), a réalisé dans la commune de Ouanaminthe, un atelier de formation à l'attention de 32 membres de

Article Complet

P-au-P, 08 août 2017 [AlterPresse] --- Le Ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp) réitère sa volonté de former une commission, qui aura pour tâche d'analyser les causes des mauvais résultats, enregistrés dans les examens d'État de l'année académique 2016- 2017 en Haïti. Article Complet

Pour être plus compétitif sur le marché touristique, Kaliko Beach Resort qui sera bientôt transformé en Hilton, fait un grand pas avec un accord de concession, datant de janvier 2017, avec le groupe Double Tree by Hilton, afin de donner un nouveau souffle à cet hôtel de plage. Article Complet

Canada: La Croix-Rouge prend en charge le camp de demandeurs d'asile Article Complet

QUÉBEC – Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a l'impression que la frontière du Québec est devenue une « véritable passoire » devant l'afflux de migrants haïtiens des derniers jours. Article Complet

P-au-P, 28 juil. 2017 [AlterPresse] --- A l'occasion du 102e anniversaire de la première occupation américaine d'Haïti (28 juillet 1915-28 juillet 2017), le Mouvement patriotique démocratique et populaire (Mpdp) projette d'organiser un tribunal populaire, en vue de faire le procès symbolique de plus d'un siècle d'occupation/domination d'Haïti par les

Article Complet

Samedi, une délégation du Ministère du Tourisme était en mission d'évaluation au site du Saut du Baril situé à Anse à Veau (Département des Nippes). Article Complet