Une délégation de Ecosoc (conseil économique et social de l'ONU) reçue par le président haïtien Jovenel Moïse Une délégation de Ecosoc (conseil économique et social de l'ONU) reçue par le président haïtien Jovenel Moïse  

HAITI : MARCHANDES DE RUES


Le cauchemar aujourd'hui de nos maires


PORT-AU-PRINCE, 12 Mai – Devant la levée de boucliers pour débarrasser les rues du centre-ville (Port-au-Prince, Pétionville, Tabarre, Delmas, Cap-Haïtien etc) des foules de petits marchands qui les occupent, il n'est pas de trop de faire un peu l'histoire de cette migration devenue aujourd'hui si embarrassante et que les maires élus essaient de limiter autant que possible. Avec le consentement de leurs administrés.
Ce ne sont pas des miséreux qui ont décidé d'un seul coup par eux-mêmes de descendre sur la ville et d'en prendre possession. A la barbe des natifs.
Cette migration a une histoire et qui ne se limite pas seulement à la crise économique actuelle.
Exception faite des taxi-motos dont les conducteurs, pour la plupart des jeunes gens de la campagne proche, nous font tant de misères autant par leur insouciance vis à vis des règlements (s'il en existe !) de la circulation que par leur grossièreté.
Qui ne connaît ce titre qui a fait fortune dans les années 1960 : 'les villes tentaculaires et les campagnes délaissées.'
C'est tout à fait ce que nous vivons : le pays a tourné le dos à sa production agricole ; abandonné à lui-même, à la maladie et à l'analphabétisme, le paysan n'a d'autre alternative que tenter sa chance dans la ville la plus proche : notamment Port-au-Prince, Cap-Haïtien, Gonaïves.
D'ailleurs ce n'est qu'un 'stop-over' (un lieu de transit) avant de partir 'pour le Chili' (expression utilisée aujourd'hui pour dire migration illégale, tout comme on disait jadis 'pran kanntè' quand le voyage se faisait par voilier en direction de Miami ou des Bahamas) - mais depuis le séisme de janvier 2010 et que le Brésil a accepté de recevoir nos réfugiés - les Haïtiens ont commencé à arpenter aussi le continent sud-américain : après le Brésil, c'est aujourd'hui le Chili, le Mexique etc.


...


Un hommage unanime
MARMELADE, 11 Mars – C'était aux récentes funérailles de son ex-ministre de l'Agriculture François Séverin, René Préval entouré de personnalités qui ont été ministre ou haut-fonctionnaire de ses deux administrations (1996-2001 et 2006-2011), comment des compatriotes compétents et aussi intimement liés les uns aux autres, nous nous sommes-nous demandés, n'ont-ils pu empêcher le pays de continuer à dégringoler au point où il est aujourd'hui parvenu ?
Et d'un.
Deux, on est le samedi 11 mars, au Kiosque Occide Jeanty, au Champs de mars, au centre ville de la capitale, capacité 3.500 places, funérailles nationales de l'ex-président René Préval décédé subitement une semaine plus tôt, le vendredi 3 mars.
Pas de place pour piquer une aiguille. Des gens de tous âges. Et de toutes les catégories sociales. Dans les gradins, une majorité de jeunes en uniformes et derrière leurs banderoles une quantité d'organisations communautaires témoignant de l'engagement du célèbre défunt envers le développement au niveau local, ou comme on dit à la base, 'bottom up' ou de bas en haut.
En fin de journée, toujours le samedi 11 mars, nous voici dans la ville natale de la famille Préval, et dont l'ex-président aux deux mandats a fait son vrai domicile fixe, plus que sa résidence de campagne : Marmelade, dans les hauteurs perdues dans le brouillard du morne Puilboreau, à environ 3 heures en voiture au nord de Port-au-Prince.
C'est là qu'a lieu l'inhumation. Dans une atmosphère de fraternité entre gens de tous les coins et recoins du pays, paysans, citadins, cadres, une seule et même grande famille partageant le même sentiment d'une perte trop tôt survenue, ou comme a dit Patricia Préval, la fille cadette du défunt, dans son homélie : la chute de la plus haute branche d'un arbre qui n'avait pas cessé de produire des fruits.

Il était une fois ...
René Préval reposera dans un début de mausolée juste en face d'un lac collinaire et au milieu d'une ferme desservant une plantation de bambou.
Le cercueil en bambou artistiquement travaillé a été réalisé par des artisans de Marmelade.
Le défunt en avait-il jamais rêvé ? C'est son secret.
Mais celui que nous aurions aimé percer c'est pourquoi tant d'unité et de cohésion au sein d'une même nation, après tant de promesses tenues à la chute de la dictature qui nous a pendant 30 ans écrasé ('diktati kraze zo'), pourquoi ce même esprit où se marient compétence réciproque, abnégation, fraternité et respect de l'un pour l'autre n'a-t-il pu arrêter la chute ?
Est-ce que dans l'esprit du bien comme dans le mal, nous resterions ce que Graham Green appelle : 'Les Comédiens' ?
En tout cas, notre ancien président et ami quant à lui est, comme dit le créole, dans son 'lye verite l nan manti l' c'est-à-dire là où la vérité et le mensonge ne peuvent plus se confondre et c'est à nous les survivants qu'il revient d'y répondre.
Il était une fois le 7 février 1986. Chute (peut-être trop soudaine) d'une dictature qui en 30 ans avait massacré vies (dizaines de milliers de morts et disparus) et écrasé toutes les libertés.

Qu'avons-nous foutu ? ...
Tout était à reconstruire. Mais ce ne sont pas les compétences qui manquaient. Le seul hic, n'avoir pas suffisamment médité l'Ecclésiaste : 'la suffisance comme l'orgueil vont au devant de la destruction. Et l'esprit supérieur n'est jamais loin de la chute.'
Exact.
Selon le célébrant principal de la messe des funérailles, samedi au Champ de Mars, Mgr Joseph Lafontant, René Préval, reconnu comme un militant de gauche, était revenu vers l'Eglise.
Mais bien entendu cela ne répond pas à la question. Et nous ne pousserons pas la recherche du calembour jusqu'à dire pour terminer : Amen !
Mais si l'hommage fait au défunt président par toute la nation, à l'intérieur comme à l'extérieur, a un sens c'est bien celui-là : qu'avons-nous foutu ?
Honte à nous si pour toute réponse il faille continuer à se jeter la pierre. On n'a su faire que ça. Comme par exemple pendant le premier mandat Préval (1996-2001), partagé ou même sacrifié entre les alliés d'hier : d'un côté Aristide prêt à tout pour récupérer la présidence de la République et de l'autre le parti OPL (du professeur Gérard Pierre-Charles) également décidé à tout faire échouer si ce n'est pas lui qui l'emporte. Etc, etc. Oui car tout va continuer, avec les autres acteurs (et actrices) quels qu'ils soient, selon le même canevas.
Curieusement voici Ti René aujourd'hui félicité, aussi bien nationalement qu'internationalement, pour avoir surtout conduit ses deux mandats présidentiels jusqu'à leur aboutissement normal : la tenue des élections et le transfert démocratiquement du pouvoir.
Mais on aurait pu faire mieux. Si l'on en juge par la démonstration unitaire du samedi 11 mars, au Champs de Mars, comme dans la communauté de Marmelade.
Aussi ne peut-on reprocher au peuple de nous faire boire aujourd'hui, à nous les soi-disant leaders : le calice amer !

Haïti en Marche, 11 Mars 2017

Les Toutes Dernières

23 mai 2017 13H50
Le Ministère à la condition féminine instaure une série de rencontres
Le Ministère à la Condition féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF), a procédé au lancement d'une série de rencontres débutées, ce lundi 22 mai, à l'hôtel Montana…
23 mai 2017 13H48
SALCONH, pour la protection des consommateurs 
Le secrétariat exécutif de la Solidarité Active à la lutte des consommateurs haïtiens (SALCONH), a procédé au lancement officiel de cette association, le lundi 22 mai 2017, à l'hôtel Le Plaza…
22 mai 2017 12H27
3750 Haïtiano-dominicains rapatriés chaque moi à FRONTI`ERE DJABON
Le Colonel Ange Alfredo Camacho, Coordonnateur inter…
22 mai 2017 12H23
Wyclef vient à Little Haiti à l’occasion de la célébration du 18 Mai
La star Hip Hop Wyclef Jean est venue à Miami pour participer aux celebrations du 18 MAI la fête du  bicolore , du drapeau haïtien…
15 mai 2017 23H04
Le Gouvernement se met d’accord avec les syndicats
  À partir de ce lundi, le prix de la gazoline passera de 189 à 224 gourdes le gallon, le diesel de 149 à 179 gourdes et le kérosène de 148 à 173 gourdes…

Nouvelles En Bref

  • Prix à la pompe
  • Arrestation pour corruption
  • Miss Univers en Haïti
  • Mouvement de protestation
  • Leonardo DiCaprio et Sean Penn
  • Dominicanie - Rapatriés
  • Détenus - Santé
  • Palais Législatif
  • Haïti - Dominicanie - ONU
  • Inondations et coulées de boue
  • France-Élections
  • Maryse Narcisse
  • Football
  • TPS

Les nouveaux prix du carburant à la pompe entrent en application ce lundi 15 mai : une augmentation de 35 gourdes sur la gazoline, de 30 gourdes sur le diesel et de 25 gourdes sur le kérosène. Article Complet

Port-au-Prince, le 11 mai 2017.- La justice a ordonné le 11 mai l'arrestation d'un greffier du Palais de justice connu sous le nom de Frédéric Gédéon pour « association de malfaiteurs », avons-nous appris à la rédaction de Vant bèf info (VBI).
Selon des informations recueillies auprès d'une source proche

Article Complet

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas pour Iris Mittenaere. En cette année exceptionnelle de Miss Univers, la Nordiste enchaîne les voyages et les rencontres. Après avoir passé quelques jours en Haïti pour mettre en lumière l'association Smile Train qu'elle soutient (celle-ci vise à permettre aux

Article Complet

Port-de-Paix,/Jacmel/Port-au-Prince, - 9 mai 2017- (AHP) - Au moins une personne a été blessée par balles et mise à sac de la direction départementale du nord-ouest de l'Education, mardi 9 mai, dans le cadre d'un mouvement de protestation des élèves qui réclament le retour des enseignants dans les salles de

Article Complet

Plusieurs célébrités dont le mannequin Naomi Campbell ont participé au gala annuel de levée de fonds au nom de l'organisation J/P Haitian Relief Organization. Article Complet

236 ressortissants haïtiens dont 218 hommes, 4 fillettes, 6 garçonnets et 8 femmes ont été rapatriés du 8 au 10 mai 2017 au point frontalier de Carisal/Elias Piña, a rapporté le Groupe d'Appui aux Rapatriés et Refugiés (GARR). Article Complet

Port-au-Prince, 9 mai 2017- (AHP)- Le Help Hospital And School a dressé ce mardi le bilan de ses interventions dans les prisons en Haïti, de mai 2016 à mai 2017, dans le cadre d'un programme d'assistance médicale aux détenus. Article Complet

Une rencontre s'est tenue, le mardi 9 mai, entre le président du sénat, Youri Latortue, et le directeur général de la PNH, Michel-Ange Gédéon en vue de réfléchir sur les modalités de recrutement des agents de l'USGPL entre autres.
HPN - Toute personne intéressée à devenir agent de sécurité

Article Complet

ONU/Rép. Dom. : « Pour aider Haïti, il faut poser des actes et cesser les palabres », dit le chancelier dominicain à New York. Article Complet

Par Dieudonné St-Cyr
Dimanche 7 mai 2017 (rezonodwes.com)– Les intempéries qui se sont acharnées, le samedi 6 mai, dans la commune du Cap-Haïtien ont provoqué des coulées de boue et charrié des montagnes d'immondices composées, entre autres, de canettes, de sachets d'eau, de bouteilles en plastique dans diverses

Article Complet

P-au-P., 7 mai 2017 [AlterPresse] --- Les Français vivant en Haïti ont voté largement en faveur du candidat du parti En Marche, Emmanuel Macron (libéral), dans l'élection présidentielle française, qui oppose ce dernier au leader du Front National, Marine Le Pen (extrême droite). Article Complet

Port-au-Prince, le 7 mai 2017 - (AHP)- La coordonnatrice du comité exécutif de Fanmi Lavalas et ancienne candidate à la présidence, le Dr Maryse Narcisse a dressé samedi un maigre bilan de l'administration du président Jovenel Moise, trois mois après son installation au palais national.

Article Complet

Giovanni Vincenzo Infantino, le Président de la FIFA a remercié dans une lettre la Fédération Haïtienne de Football (FHF) pour l'accueil le chaleureux qu'il a reçu le samedi 29 avril lors de sa visite éclair à Port-au-Prince. Article Complet

Alors que près de 60,000 de nos compatriotes aux États-Unis bénéficiant du statut de protection temporaire (TPS) qui arrive à échéance le 22 juillet prochain, vivent sous la menace d'une expulsion suite à la recommandation négative du « US Citizenship and Immigration Services » (USCIS), le Président Jovenel Moïse, évoquant

Article Complet