La Confédération nationale des Vodouisants réclame une loi qui reconnaisse leurs cérémonies de mariage, d'enterrement et autres (photo J.J. Augustin) La Confédération nationale des Vodouisants réclame une loi qui reconnaisse leurs cérémonies de mariage, d'enterrement et autres (photo J.J. Augustin)  

HAITI-ECONOMIE


La chute de la gourde soulève tous les cauchemars
JACMEL, 17 Mars – Les nouveaux dirigeants se gardent de l'évoquer dans leurs promesses à la population. Mais dans le grand public, l'inquiétude commence à faire place à l'angoisse. Tout le monde est désormais persuadé que la dégringolade de la gourde (monnaie nationale) va atteindre avant longtemps le point zéro, c'est-à-dire quand il faudra 100 gourdes pour 1 dollar américain (ce dernier nous sert de monnaie d'échange internationale).
Aujourd'hui il faut compter 70 gourdes pour 1 dollar. Et rien ne peut en arrêter la chute.
Mais pour une raison ou une autre, l'haïtien a fait du chiffre 100 une limite au-delà de laquelle on ne peut et on ne doit aller. Alors que, logiquement, si cela continue on peut passer allègrement au-delà des 100 gourdes pour 1 dollar jusqu'à, disons X.
Mais pour le peuple, trop c'est trop. C'est comme un sentiment de perte de notre souveraineté nationale qui pointe à l'horizon. Et d'ailleurs le mot est déjà dans tous les commentaires.
Aussi les responsables feraient bien d'y réfléchir. Cette crise de la gourde peut aller bien plus loin en effet que ces derniers ne semblent le penser.
Ou quand on évoque le problème c'est par la tangente.
Le président Jovenel Moïse promet de réconcilier la terre, l'eau et l'homme haïtien (bien sûr l'agriculteur, et encore celui-ci un espèce en voie de disparition, émigration oblige).
Son premier ministre, Jack Guy Lafontant, lui emboite le pas dans sa déclaration de politique générale qui a obtenu mercredi l'approbation du Sénat, avant de prendre la direction de la chambre des députés pour le même exercice.
Non nos dirigeants ne semblent pas ignorer le problème. Mais ils ne veulent pas effrayer. On n'en est pas à ce degré de franchise du discours politique. Le parler vrai.
Pourtant dans la rue le peuple semble aller plus loin qu'eux. Et les questions commencent à se poser sans aucune fioriture.
Si le discours officiel pose les problèmes : nécessité de relance de la production nationale d'un côté, et de l'autre d'attirer dans le pays des investissements créateurs d'emplois, il ne s'aventure pas à considérer les solutions.


...


Un hommage unanime
MARMELADE, 11 Mars – C'était aux récentes funérailles de son ex-ministre de l'Agriculture François Séverin, René Préval entouré de personnalités qui ont été ministre ou haut-fonctionnaire de ses deux administrations (1996-2001 et 2006-2011), comment des compatriotes compétents et aussi intimement liés les uns aux autres, nous nous sommes-nous demandés, n'ont-ils pu empêcher le pays de continuer à dégringoler au point où il est aujourd'hui parvenu ?
Et d'un.
Deux, on est le samedi 11 mars, au Kiosque Occide Jeanty, au Champs de mars, au centre ville de la capitale, capacité 3.500 places, funérailles nationales de l'ex-président René Préval décédé subitement une semaine plus tôt, le vendredi 3 mars.
Pas de place pour piquer une aiguille. Des gens de tous âges. Et de toutes les catégories sociales. Dans les gradins, une majorité de jeunes en uniformes et derrière leurs banderoles une quantité d'organisations communautaires témoignant de l'engagement du célèbre défunt envers le développement au niveau local, ou comme on dit à la base, 'bottom up' ou de bas en haut.
En fin de journée, toujours le samedi 11 mars, nous voici dans la ville natale de la famille Préval, et dont l'ex-président aux deux mandats a fait son vrai domicile fixe, plus que sa résidence de campagne : Marmelade, dans les hauteurs perdues dans le brouillard du morne Puilboreau, à environ 3 heures en voiture au nord de Port-au-Prince.
C'est là qu'a lieu l'inhumation. Dans une atmosphère de fraternité entre gens de tous les coins et recoins du pays, paysans, citadins, cadres, une seule et même grande famille partageant le même sentiment d'une perte trop tôt survenue, ou comme a dit Patricia Préval, la fille cadette du défunt, dans son homélie : la chute de la plus haute branche d'un arbre qui n'avait pas cessé de produire des fruits.

Il était une fois ...
René Préval reposera dans un début de mausolée juste en face d'un lac collinaire et au milieu d'une ferme desservant une plantation de bambou.
Le cercueil en bambou artistiquement travaillé a été réalisé par des artisans de Marmelade.
Le défunt en avait-il jamais rêvé ? C'est son secret.
Mais celui que nous aurions aimé percer c'est pourquoi tant d'unité et de cohésion au sein d'une même nation, après tant de promesses tenues à la chute de la dictature qui nous a pendant 30 ans écrasé ('diktati kraze zo'), pourquoi ce même esprit où se marient compétence réciproque, abnégation, fraternité et respect de l'un pour l'autre n'a-t-il pu arrêter la chute ?
Est-ce que dans l'esprit du bien comme dans le mal, nous resterions ce que Graham Green appelle : 'Les Comédiens' ?
En tout cas, notre ancien président et ami quant à lui est, comme dit le créole, dans son 'lye verite l nan manti l' c'est-à-dire là où la vérité et le mensonge ne peuvent plus se confondre et c'est à nous les survivants qu'il revient d'y répondre.
Il était une fois le 7 février 1986. Chute (peut-être trop soudaine) d'une dictature qui en 30 ans avait massacré vies (dizaines de milliers de morts et disparus) et écrasé toutes les libertés.

Qu'avons-nous foutu ? ...
Tout était à reconstruire. Mais ce ne sont pas les compétences qui manquaient. Le seul hic, n'avoir pas suffisamment médité l'Ecclésiaste : 'la suffisance comme l'orgueil vont au devant de la destruction. Et l'esprit supérieur n'est jamais loin de la chute.'
Exact.
Selon le célébrant principal de la messe des funérailles, samedi au Champ de Mars, Mgr Joseph Lafontant, René Préval, reconnu comme un militant de gauche, était revenu vers l'Eglise.
Mais bien entendu cela ne répond pas à la question. Et nous ne pousserons pas la recherche du calembour jusqu'à dire pour terminer : Amen !
Mais si l'hommage fait au défunt président par toute la nation, à l'intérieur comme à l'extérieur, a un sens c'est bien celui-là : qu'avons-nous foutu ?
Honte à nous si pour toute réponse il faille continuer à se jeter la pierre. On n'a su faire que ça. Comme par exemple pendant le premier mandat Préval (1996-2001), partagé ou même sacrifié entre les alliés d'hier : d'un côté Aristide prêt à tout pour récupérer la présidence de la République et de l'autre le parti OPL (du professeur Gérard Pierre-Charles) également décidé à tout faire échouer si ce n'est pas lui qui l'emporte. Etc, etc. Oui car tout va continuer, avec les autres acteurs (et actrices) quels qu'ils soient, selon le même canevas.
Curieusement voici Ti René aujourd'hui félicité, aussi bien nationalement qu'internationalement, pour avoir surtout conduit ses deux mandats présidentiels jusqu'à leur aboutissement normal : la tenue des élections et le transfert démocratiquement du pouvoir.
Mais on aurait pu faire mieux. Si l'on en juge par la démonstration unitaire du samedi 11 mars, au Champs de Mars, comme dans la communauté de Marmelade.
Aussi ne peut-on reprocher au peuple de nous faire boire aujourd'hui, à nous les soi-disant leaders : le calice amer !

Haïti en Marche, 11 Mars 2017

Les Toutes Dernières

23 mars 2017 04H12
Deux conventions internationales ratifiées
  Les députés et sénateurs réunis en Assemblée nationale, le mercredi 22 mars 2017, ont ratifié deux instruments internationaux qui, à partir de cette ratification, vont faire partie intégrante de l’arsenal juridique d’Haïti…
23 mars 2017 03H59
Démission du Commissaire du gouvernement: Danton Léger
  Dans une lettre adressée au nouveau ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Me Heidi Fortuné, le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port…
23 mars 2017 03H55
Les Taux du 22 Mars 2017
les taux pratiqués du Mercredi 22 mars 2017…
22 mars 2017 13H12
L’autobus de l’équipe du Baltimore de Saint Marc, attaqué, pillé et incendié...
Dans la nuit du dimanche à lundi 20 mars, sur la National #1 au niveau de Puilboreau, des individus armés non identifiés ont attaqué et incendié 3 véhicules dont l’autobus appartenant à l’équipe du Baltimore de Saint Marc qui transportait les joueurs de l'équipe de football, qui revenaient de Ouanaminthe où ils avaient joué un match contre l’équipe locale…
22 mars 2017 13H06
L'énoncé de Politique Générale est accepté par la Chambre des Députés
Après un début de séance houleux sur le rapport de la commission chargée de vérifier les pièces du Premier ministre nommé Jack Guy Lafontant  le PM nommé avait pu présenter l'énoncé de sa déclaration de Politique Générale…

Nouvelles En Bref

  • Incendie à la Croix-des-Bossales
  • Michel Martelly en Justice
  • Déclarations du ministre Camille Edouard
  • Affaire Guy Philippe
  • Festivités francophones à Cuba
  • 72 heures pour libérer la voie publique
  • Grève Aéroport international
  • Déportations
  • Haïtien assassiné au Brésil
  • Terrible Accident
  • Environnement
  • Michel Martelly risque la prison
  • JOE DAMS

Bureau de Communication de la Mairie de Port-au-Prince Article Complet

Joint au téléphone par HPN, Me André Michel, l'avocat du citoyen Jean Nazaire Thidé qui avait récemment envoyé une sommation à Michel Joseph Martelly lui demandant de présenter des excuses publiques dans 48 heures pour les obscénités qu'il avait émises au cours des dernières festivités carnavalesques dans la

Article Complet

Guy Philippe n'était couvert par aucune immunité lors de son arrestation, annonce le ministre de la justice démissionnaire Camille Junior Edouard qui assure avoir fait ce que tous les ministres avant lui, ont fait dans le cadre des accords conclus entre Haïti et les USA . Article Complet

Le Sénat de République a voté, le mardi 14 mars, au soir, une résolution condamnant la détention du sénateur élu de la République, Guy Philippe, arrêté, rappelons-le, par des agents de la BLTS le 5 janvier 2017 et déporté aux États-Unis le même jour. Article Complet

La Cheffe de Mission, Madame l'Ambassadeure Géri Benoit, présente ses remerciements à Madame Michaelle Jean, Secrétaire Générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), pour avoir manifesté son amitié inconditionnelle au peuple haïtien lors des funérailles de l'ancien Président René Préval. L'Ambassade souhaite, par la même occasion, transmettre

Article Complet

Dans une note acheminée à la presse, l'Administration communale de Port-au-Prince dit accorder, à partir du 17 mars 2017, un délai de 72 heures aux occupants, sous quelque forme que ce soit, pour libérer sur toute la longueur la voie publique, allant de la rue Oswald Durand jusqu'au

Article Complet

Suite à un arrêt de travail observé, le mercredi 15 mars, par les agents de sécurité de l'Aéroport international Toussaint Louverture pour exiger une augmentation salariale, plusieurs vols internationaux ont dû être annulés. Une situation qui a été une nouvelle fois gérée grâce à l'intervention de la présidence

Article Complet

P-au-P, 14 mars 2017 [AlterPresse] --- Séparés de leurs familles, deux migrants haïtiens déportés depuis l'état de l'Arizona (États-Unis d'Amérique), le 11 janvier 2017, appellent l'État haïtien à leur venir en aide, rapporte le Groupe d'appui aux rapatriés et réfugiés (Garr). Article Complet

Les obsèques de Jemps JANVIER, le jeune migrant haïtien qui a été assassiné au Brésil à l'arme blanche, le 30 décembre 2016, ont finalement été chantées le samedi 11 mars 2017, a rapporté Mme Bois de Fer, une proche de la victime. Article Complet

AFPQC Un autobus a foncé accidentellement sur une foule dimanche matin dans la ville des Gonaïves, à 150 kilomètres au nord de la capitale, tuant 38 personnes et blessant de nombreux autres, selon les responsables de la protection civile. Article Complet

Le ministère de l'environnement en collaboration avec l'Union Européenne et le PNUD a organisé, vendredi, un atelier d'échanges et de validation de la politique nationale sur les changements climatiques(PNCC). Article Complet

Après que l'ancien président ait émis des obscénités au cours des dernières festivités carnavalesques dans la ville des Cayes, le citoyen Jean Nazaire Thidé a envoyé une sommation 'au nommé Michel Joseph Martelly lui demandant de présenter des excuses publiques dans les 48 heures. Faute par ce dernier

Article Complet

Les sympathies se multiplient après la nouvelle de la mort de Joe Dams (Joseph Damas), animateur radio de renom et ancien directeur général de la RTNH (Radio Télévision Nationale d'Haïti). Article Complet