Recherche

Justice : 9 Haïtiens interpellés pour traite de mineures, selon la Pnh

P-au-P, 06 févr. 2017 [AlterPresse] --- 9 Haïtiens ont été arrêtés, le dimanche 5 février 2017, à Kaliko Beach (nord de la capitale) pour traite de 33 mineures vers l'étranger, indique à AlterPresse, le porte-parole de la Police nationale d'Haïti(Pnh), Garry Desrosiers.
Ces 9 personnes, appréhendées sur les lieux de l'incident, répondent, en ce moment, aux questions de la justice au niveau de la Direction centrale de la police judiciaire (Dcpj), fait-il savoir.
Les mineures, victimes de cette traite, sont âgées respectivement de 13 à 17 ans, précise-t-il.
La police a été alertée par des étrangers, qui ont affirmé qu'un groupe de personnes leur auraient proposé des mineures pour de l'argent, explique-t-il.
Avec leur appui, une opération policière a permis d'arrêter les trafiquants, indique Desrosiers, soulignant que l'enquête en cours aidera à déterminer les méthodes de recrutement de ces mineures.
Cette opération, menée conjointement avec le Parquet près le tribunal civil de Port-au-Prince, la Dcpj, la Brigade de protection des mineurs (Bpm), est le fruit d'un travail d'enquête, débuté depuis quatre mois.
300 dollars américains (US $ 1.00 = 68.00 ... 1 peso dominicain = 1.60 gourde aujourd'hui) sont donnés pour chaque enfant dans le cadre de cette traite, selon le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Jean Danton Léger, qui intervenait dans les médias.
Le propriétaire de « Kaliko Beach » ainsi que les personnes ayant reçu de l'argent seront auditionnés dans le cadre de ce dossier, annonce-t-il.