La Revue De la Semaine

Recommander cet article
FaceBook  Twitter  

  • Revue de la Semaine 10 Octobre 2014

    Deux grosses nouvelles pour débuter notre revue cette semaine :

     

    D’abord une décision prise par le Juge d’Instruction Me Lamarre Belizaire adressée au Directeur de la PNH Godson Orelus lui demandât instamment de donner l’ordre aux policiers d’exécuter l’ordre d’inculpation établie contre l’ex-président Jean Bertrand Aristide et d’acheminer ce dernier aujourd’hui Vendredi 10 Octobre à 10 heures du Matin devant le Cabinet d’Instruction.

    Le Magistrat fait aussi savoir que si le commandant en chef e la PNH ne respecte pas cette mesure une action en justice sera entamée contre lui.

    Rappelons que l’ex-président Aristide est en résidence surveillée âpres que l’ordonnance du Juge Lamarre Belizaire avait retenue contre le prêtre e st Jean Bosco accusé d’implication dans le blanchiment d’argent, de corruption et de détournements e fonds publics quand il dirigeait le pays.

     

    Autre nouvelle d’importance l’augmentation à partir du vendredi 10 octobre du prix de l’essence

    Dans un communiqué conjoint portant la signature de Marie Carmelle Jean Marie, la Ministre de l'Économie et des Finances et de Wilson Laleau, le Ministre du Commerce et de l'Industrie « avisent le public en général, les distributeurs et les consommateurs de produits pétroliers en particulier, qu'à partir du vendredi 10 octobre 2014 les prix en vigueur sur le territoire national seront fixés comme suit :

     

    Gazoline 95 : 215 Gourdes (+ 15 Gdes : 7.5%)

    Gasoil : 177 Gourdes (+15 Gdes : 9.27%)

    Kerosène : 171 Gourdes (+ 10 Gdes : 6.3%)

     

    Ces Ministères rappellent que depuis le décision d'appliquer la loi du 6 mars 1995 sur les droits d'Accises variables, différentes variations de prix des produits sur le marché national ont été enregistrées du 1er janvier à ce jour. »

     

    Cette première hausse sonne le signal de la fin progressive des subventions qui coûtent chaque année plusieurs milliards de gourdes au Gouvernement. Après ces premières augmentations et sauf changement de politique, il faut s’attendre dans les mois à venir :

    Pour la Gazoline à un passage à 228 gourdes entre le 14 décembre et le 15 janvier, pour atteindre 243 gourdes entre mars et septembre 2015.

    Pour le gasoil il devrait passer en janvier 2015 à 184 gourdes pour atteindre 192 gourdes en mars 2015.

    Quant à la kérosine, elle devrait atteindre 179 gourdes en décembre puis 185 gourdes en mars 2015.

    Il va sans dire que cette augmentation du prix de l’essence va entrainer des augmentations à la chaine. La première sera certainement celle du prix de la course en taxis, tap tap et autres véhicules publics. Et ceci alors que le ouvoir d’achat va en diminuant. Chomage à la chaine, des entreprises n’arrivant pas à payer leurs employés…etc…etc…

     

    La Banque Mondiale annonce un don de 50 millions de dollars à Haïti

    Jim Yong Kim, le Président du Groupe de la Banque mondiale (GBM), a annoncé un don de 50 millions de dollars américains à la veille de la conférence qui se tiendra ce jeudi autour du thème « Haïti : Eau propre, Assainissement amélioré, Meilleure santé ».

    Cette annonce vient en amont d'une conférence de haut niveau, qui sera présidée par Kim, et le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon, invitant les principaux partenaires à se joindre à un effort pour améliorer sensiblement l'accès a l'eau et l'assainissement en Haïti, et renforcer les services de santé.

    Une nouvelle analyse des coûts réalisée par la Banque mondiale, le Ministère de la Santé et la Direction Nationale de l'Eau et de l'Assainissement (DINEPA) évalue à US$ 310 millions de dollars l'investissement nécessaire dans l'eau, l'assainissement et la santé, pour sauver des vies et prévenir le choléra dans les zones à forte prévalence.

    Le nouvel investissement de 50 millions de dollars contribuera à la mise en œuvre d'un projet qui atteindra près de deux millions de personnes dans les endroits les plus touchés par le choléra en zone rurale d'Haïti. Toutes les écoles et les cliniques dans les communes couvertes par cette initiative seront prioritaires pour des services d'eau et d'assainissement.

    L’ex-dictateur Jean Claude Duvalier n’aura pas de funérailles nationales, ni de funérailles officielles.

    Le gouvernement en a décidé ainsi et la famille Duvalier prend à sa charge ces funérailles qui auront lieu à St Louis de Gonzague. Rappelons que le terrain sur lequel est construit le campus de St Louis de Gonzague avait été offert par Jean Claude Duvalier à ses anciens professeurs.

     

    La Suisse restituera-t-elle les fonds gelés de Jean Claude Duvalier ?

    6 millions de francs seront restitués à Haïti, ont annoncé des autorités helvétiques. L'annonce est intervenue 48 heures après le décès de Baby Doc à Port-au-Prince. L'ancien président haïtien Jean-Claude Duvalier, décédé d'un infarctus le 4 octobre 2014, était soupçonné d'avoir détourné ces fonds après sa chute du pouvoir en 1986.

    Le porte-parole du Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) Jean-Marc Crevoisier a indiqué que "le processus était en cours pour la restitution des fonds de Duvalier à Haïti. Il assuré que les modalités de restitution étaient actuellement définies". Il a aussi confirmé le montant de l'argent bloqué en Suisse, soit 6 millions de francs.

    Dès 1986, les fonds étaient restés gelés en permanence, soit dans le cadre de l'entraide internationale en matière pénale, soit sur décision du Conseil fédéral.

    Fin septembre 2013, le Tribunal administratif fédéral (TAF) confirmait le blocage et la confiscation de ces avoirs, l'origine de la fortune de l'ex-dictateur et de son entourage ne faisant guère de doute.

    Finalement le 16 décembre dernier, la voie était libre pour la restitution des avoirs du clan Duvalier aux autorités haïtiennes, l'ancien chef d'Etat et ses proches eux-mêmes n'ayant pas recouru contre la décision du TAF. Ils n'avaient pas non plus contesté la demande de confiscation des biens qui avait été déposée en avril 2011 par le Département fédéral des finances (DFF). Selon les juges du TAF, M. Duvalier et son clan n'avaient pas démontré que l'accroissement de leur patrimoine n'était pas en relation avec l'exercice de leur fonction publique. Les conditions pour admettre l'origine illicite des fonds étaient dès lors remplies.

    Il faudrait que les fonds-Duvalier soient restitués à un comité à même de le gérer convenablement au profit du peuple haïtien.

    Laurent Lamothe : « nous sommes la voix des victimes du choléra »

    Le Premier ministre, Laurent Lamothe, a rencontré, ce jeudi à Washington, les bailleurs de fonds de la communauté internationale engagés dans la lutte contre le choléra en Haïti.

    Le chef du gouvernement, plus déterminé que jamais, a exposé la situation et les nombreuses actions menées par son équipe pour réduire l’impact du choléra dans le pays depuis 2010. Aussi, appelle-t-il à plus d’engagement des partenaires, en vue de pérenniser ces acquis. « Nous sommes la voix  du peuple haïtien, la voix des sans voix, des  victimes du choléra », a-t-il soutenu.

    Un plan de trois ans, visant l’assainissement et l’approvisionnement en eau potable des 16 communes les plus touchées par la maladie, a été présenté. Il a trouvé l’appui du président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, et du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon qui ont participé aux discussions.

    M. Kim, qui a félicité le Premier ministre Lamothe pour sa détermination à atteindre l’objectif visé d’éradiquer le choléra en Haïti, a renouvelé la volonté du groupe Banque mondiale de continuer à supporter toutes les initiatives du gouvernement haïtien en vue de plus d’efficacité dans le combat contre cette épidémie.

    Félicité par M. Ban Ki-Moon pour son leadership, le chef du gouvernement a annoncé que les bailleurs ont déjà accepté d’engager 52.5 millions de dollars pour appuyer ce plan de trois ans dont l’exécution nécessite 310 millions.

     

    La Réouverture des tribunaux a eu lieu cette semaine…

    Les tribunaux du pays ont été rouverts officiellement lundi, lors d'une cérémonie à la cour de cassation.

    Cette cérémonie s'est déroulée en présence du président de la république Michel Martelly, du ministre de la justice Jean Renel Sanon, du bâtonnier de l'ordre des avocats de Port-au-Prince maitre Carlos Hercule et de représentants du parlement.

    Une occasion pour le président de la cour de cassation Anel Alexis Joseph de souhaiter une heureuse année judiciaire aux responsables de la justice et de dresser un bilan positif de l'action du 3e pouvoir pour l'année 2013-2014.

    La Banque mondiale offre 50 millions de dollars à Haïti

    Le Président du Groupe de la Banque mondiale (GBM), Jim Yong Kim, a annoncé ce jeudi un don de 50 millions de dollars américains en faveur de la république d'Haïti.

    Selon un communiqué de l'institution financier internationale cette décision a été prise à la veille de la conférence Haïti : Eau propre, Assainissement amélioré, Meilleure santé et a appelé les autres donateurs et partenaires à unir leurs efforts et aider à améliorer l'accès à l'eau potable et à l'assainissement pour tous les Haïtiens afin de prévenir les maladies d'origine hydrique.

    "Nous avons accomplis beaucoup de progrès dans la lutte contre lépidémie de choléra, cependant trop de gens tombent encore malade, principalement parce qu'ils n'ont pas accès à l'eau potable et à cause du manque de systèmes d'assainissement. Le choléra reste endémique et les maladies d'origine hydrique sont l'une des principales causes de la mortalité infantile ", a déclaré Kim.

     

    Santé: Depuis le début du mois de septembre à date, près de 1380 cas de fièvre ont été notifiés pour tout le département du Centre, selon le Ministère de la santé publique et de la population (Mspp).

    De ces cas, près de 645 ont été diagnostiqués au cours des 3 dernières semaines, soit au même moment où le département connait des poussées de choléra.

    Parmi ces patients, figurent 188 cas de fièvre typhoïde dont 16 opérés pour péritonite à perforation typhique à l’Hôpital Ste Thérèse de Hinche, indique le Mspp.

    Des spécimens se trouvent actuellement au Laboratoire national de santé publique (Lnsp) afin d’identifier cette fièvre aiguë, indique le ministère de la santé, promettant de communiquer les résultats.

    Selon le ministère, les autres cas de fièvre sont d’origines diverses comme le Chikungunya, la Malaria, ou d’autres pathologies infectieuses et de causes hydriques ou virales.

    Jusqu’ici un seul décès est enregistré suite à un cas suspect de dengue, précise le communiqué.

    Cette fièvre comme la typhoïde, recensée dans le département du Centre, serait d’origine fécalo-orale. Il y a un manque d’adduction d’eau potable dans la zone de Hinche, forçant certains habitants à recourir à l’eau de rivière pour faire face aux besoins domestiques journaliers.

    Par ailleurs, en raison des pluies diluviennes qui s’abattent sur le département du centre, le Mspp relève une certaine recrudescence de l’épidémie de choléra dans la zone.