La Revue De la Semaine

Recommander cet article
FaceBook  Twitter  

  • Revue de la Semaine 29 Août 2014

    REVUE DE LA SEMAINE 29 AOUT 2014-

     

     

    Parlons Voyage pour commencer avec toute une série d’informations concernant ce secteur:

    ( elles sont extraites de l’Agence Haiti Libre…)

    D’abord on apprend que les équipements de l’ancienne aérogare de Mirabel ont été donnés à l’Aéroport international du Cap Haïtien. Ce don de l’Aéroport de Montréal arrive à point nommé puisque  American Airlines lancera une liaison Miami-Cap Haïtien en octobre.

    Michaëlle Jean s’est dite enchantée de ce don.

    Une rencontre a eu lieu mardi, avec le Vice-Président de American Airlines pour le Mexique, les Caraïbes et l’Amérique latine, M. Art Turno et la Directrice de la Communication, Mme Martha Pantin, en compagnie du Consul Guy François Jr, de la Directrice Générale du MTIC, Mme Maryse Noel et de la Directrice régionale du Tourisme dans le Nord, Mme Dieudonne Luma, autour du nouveau vol direct de American Airlines de Miami à Cap-Haïtien à partir du 2 Octobre 2014

    Et puis les passeports seraient prèts pour les haïtiens résident en Guyane.

    C’est ce qu’informe le Consulat D’Haïti en Guyane Française. Tous les passeports des mois de juin et juillet 2014 sont disponibles au Consulat.

     

     

    NOUS ARRIVONS MAINTENANT AU CHAPITRE ELECTIONS

    Mercredi, le Conseil permanent de l'Organisation des États américains (OEA) a adopté une déclaration appelant les trois branches du gouvernement d'Haïti à se conformer à l'accord El Rancho, qui appelle à des élections législatives et municipales à la fin de 2014, en convoquant une Assemblée Générale extraordinaire sur la vision stratégique de l'Organisation, pour le vendredi 12 septembre.

    Le Président du Conseil permanent et Représentant de Sainte-Lucie, l'Ambassadrice Sonia Johnny, a déclaré que la Déclaration sur Haïti soutient « les efforts d'un État membre pour que soit organisé des élections en conformité avec les termes de sa Constitution et d'autres accords. »

    Le Secrétaire général de l'OEA, José Miguel Insulza, a expliqué la portée et l'impact de la situation en Haïti et a déclaré que si les élections ne sont pas menées comme prévu dans l'accord, « en Janvier 2015, le pays serait sans Sénat et n'aurait plus une institution constitutionnelle. » Il a dit que l'OEA « est prête à soutenir le processus démocratique en Haïti, en particulier les élections conformément à la Constitution et les lois de ce pays » et assuré qu'elle va continuer à soutenir le processus politique à travers des visites de haut niveau, la présence d'un bureau de l'OEA et le travail du Groupe des amis d'Haïti à Washington DC.

    La Position du Sénateur Joseph Lambert

    ( extrait de Métropole on line)

    Après les dernières déclarations publiques du Sénateur du Sud-Est, Edwin Zenny, (alias Edo), de démissionner, avec d’autres sénateurs du G5 (pro-gouvernement) soutenu dans son projet par les Sénateurs Lucien Dérex Pierre-Louis et Jean Willy Jean-Baptiste, pour contrer les sénateurs bloquistes du G6 [Jean-Baptiste Bien-Aimé (Nord-Est), Jean-Charles Moïse (Nord), Francky Exius (Sud), Westner Polycarpe (Nord), John Joël Joseph (Ouest) et Jean William Jeanty (Nippes)], qui auraient pour effet la caducité de la Chambre haute, afin de faciliter la tenue des élections, deux autres sénateurs du G5, n’avait pas encore fait connaître leur position.

    La position du Sénateur Wencesclass Lambert est maintenant connue, il croit qu’après toutes les concessions faites par l’Exécutif, c’est au tour du Sénat de lâcher du lest pour dénouer la crise. Il confirme publiquement qu’il va se joindre au Sénateur Zenny et lance un ultimatum de 15 jours aux membres du G6, pour voter les amendements de la loi électorale, dans le cas contraire il affirme qu’il démissionnera « Le Sud-Est est un et indivisible [...] je suis lié par la décision de mon collègue [...] Les sénateurs ont un délai de deux semaines pour se décider. Sinon, dans 15 jours le pays va connaître une manifestation politique à nulle autre… » rappelant que le Sénat constitué de 20 sénateurs ne peuvent pas être pris en otage par 6 sénateurs, restant convaincu que ses mandants, du Sud-Est lui font confiance dans ses décisions.

    En tout cas, qui va ORGANISER ces élections, puisqu’on parle de plus en plus du départ de l’actuel président du CEP:  Nouvelle diffuse par Mélodie FM.

     

    Depuis quelques jours, Max Mathurin ne se présente que rarement à son bureau et serait inapte à exercer ses fonctions, selon des sources proches du conseil. Ce mercredi, les membres du conseil électoral devaient se réunir notamment sur cette question mais faute de quorum, la rencontre n’a pas eu lieu. Le secrétaire général, Applys Félix, a fait savoir que la vice-présidente, Chantale Raymond devrait en principe assurer provisoirement la présidence du CEP, mais elle est en voyage.

    Le député ACklush Louis Jeune dénonce des manœuvres de l’exécutif pour remplacer le président du CEP, Max Mathurin, par la conseillère, Yolette Mengual. Le parlementaire croit savoir qu’une réunion s’est déroulée en ce sens hier soir au Palais national avec la conseillère en question.

    L’AHP va encore plus loin avec cette dépêche reproduisant une déclaration de Sauveur Pierre Etienne:

    L'OPL préoccupée par les antagonismes au Sénat de la République autour du dossier des amendements à opérer à la loi électorale: Sauveur Pierre Etienne  dit redouter une intervention étrangère  en janvier 2015

     

    Autre sujet à la Une:

    Les Evadés du Dimanche 10 Août.

    On les reprend petit à petit mais pas assez vite pour les citoyens de Port-au-Prince qui voient augmenter avec effroi l’insécurité. On a repris trois autres détenus cette semaine.

    Les media en parlent, précisant que :

    Mercredi, Cantave Estimé, Marckendy Malval et Bendy Datien, 3 évadés de la Prison de la Croix-des-Bouquets ont été rattrapés.

    Les 3 faisaient partie d'un groupe de 104 voyageurs qui ont été interceptés en haute mer, par les garde-côtes bahaméennes, fruit de la collaboration entre la Police Nationale d'Haïti (PNH) et celle des Bahamas. Lit sur l’agence HPN

    Et puis le Directeur de la PNH appelé à comparaitre devant la Commission JUSTICE du Sénat de la République fait certaines révélations :

    Et pas des moindres, puisque le DG de la PNH révèle que cette évasion avait  été soigneusement planifiée par les détenus, en connivence avec les responsables de ce centre : directeur de la prison et ses aides.

    Voilà qui est fort !!!

    Sur sa lance, le directeur général de la PNH a dit que la drogue circulait en toute liberté dans la prison où le commerce de la drogue était très développé. Les détenue avaient des télephones portables. Et tout cela se passait sous les yeux des responsables de l’institution policière.

    Ce que Godson Aurélus ne dit pas c’est à quel moment lui même aurait eu vent de ce comportement.

    Maintenant certaines mesures ont été prises dans la prison de la Croix des Bouquets, comme l’installation de cameras de surveillance , tandis que les détenus sont munis de bracelets électroniques.

    LES AUTORITES POLICI`ERES CONTINUENT `à  TRAQUER LES EVADES. JUSQU’`A PRESENT ELLES AURAIENT RAPPRAPES 61. Vous me direz que ce n’est vraiment pas beaucoup puisque il y avait e tout 350 prisonniers à s’être échappés.

    Et Haïti en Marche pose une question: Il y aurait-il des colombiens parmi ces évadés ?

    Quant à l’Agence Ha¨ˆtienne de Presse, elle reproduit les déclarations de plusieurs secteurs avouant leur inquiétude: ‘Depuis la grande évasion  du 10 août à la prison civile de la Croix-des-Bouquets, au cours de laquelle plus de 300 détenus dont de dangereux bandits se sont échappés, de nombreux actes de violences dont des meurtres ont été enregistrés  dans plusieurs quartiers de la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

    Des attaques ont été perpétrées dans des   quartiers comme Carrefour, Martissant, Cité Soleil et même Pétion-Ville, une banlieue qui bénéficie pourtant de toute l'attention du gouvernement.

    6 personnes dont une femme ont été abattus  samedi matin dans le quartier de Bélékou (Cité Soleil). ( Kiskeya en parle aussi )

    Parallèlement,  plusieurs secteurs de droits humains condamnent le fait que  la police et la justice n'aient rien fait jusqu'ici pour  appréhender  les membres du gang de Grand Ravine, dont un certain "Tèt kale", qui ont avoué avoir tué leur chef Mackendy François, alias Ti Kenken, en juillet dernier .

    Tous ces manquements contribuent à alimenter l'insécurité, selon les mêmes secteurs

    La directrice exécutive de la commission épiscopale Justice et Paix , Jocelyne Colas, se déclare inquiète de toute cette situation , estimant que les autorités n’ont pas adopté des mesures suffisamment  efficaces pour arrêter la cavale des fugitifs de la prison civile de la Croix-des-Bouquets et .d'autres bandits accuses d'implications dans ds crimes.

     

    Mauvaise nouvelle pour les consommateurs:

    Et là tous les media en parlent…

    Les prix des produits pétroliers connaitront une légère augmentation à la pompe dans les prochains jours. C'est ce qu'a annoncé la ministre des finance Marie carmelle jean Marie alors qu'elle rencontré les membres de la commission finance du sénat dans le cadre de l'analyse du budget.

    La grande argentière de la république a indiqué que l'augmentation du prix de l'essence , se fera de façon graduelle, afin de ne pas trop pénaliser les consommateurs.

    Selon, Madame Jean-Marie d'ici le mois d'octobre prochain, la gazoline passera de 200 gourdes à 215 gourdes.

    Elle passera ensuite à 228 gourdes de décembre jusqu'au mois de janvier 2015 pour atteindre les 245 gourdes de mars à septembre. Quant au Diesel, il passera de 162 gourdes à 175 gourdes en octobre. Puis à 184g en janvier pour se stabiliser à 192 gourdes en mars.

    Enfin, le Kérosène qui se vend à 161 gourdes passera à 171 gourdes en novembre prochain, 179 gourdes en décembre et 185 gourdes en mars. Dans le cadre des explications données aux parlementaires, Marie Carmelle Jean-Marie a précisé qu'il est impératif de rétablir l'équilibre au niveau de la taxation. ‘'

    Et puis:

    Toutes les raisons qui font que Aristide devrait se présenter devant le JUge d’Instruction. C’est le titre ornant la première page de l’hebdomadaire Haiti en Marche.

    L’ex-président Jean-Bertrand Aristide devrait répondre à la convocation du juge d’instruction mais entouré de toutes les garanties nécessaires.

    Il l’a déjà fait dans le dossier de l’assassinat de Jean Dominique, le propriétaire de Radio Haïti Inter, tué alors qu’il présenter son journal du matin le 3 Avril 2000.

    La situation devient chaque jour encore plus tendue.

    Il est évident que le juge est un manipulé. Serait- ce seulement par les dépêches d’une certaine agence de renseignements proche du pouvoir en place (l’HCNN du confrère Guyler C. Delva).

    Donc, pour faire bonne mesure en rejetant les charges de meurtres et tortures.

    Et c’est l’une des raisons pour lesquelles, pensons- nous, l’ex-président devrait répondre à la convocation.

    Sinon, comme le juge, il fait lui aussi de la politique ! dixit Haiti en Marche.

    Et pour finir, cet article publié par Alterpresse sur son site avec une photo du père Jean Marie Vincent dont le 28 août ramenait le 20ème  anniversaire de l’assassinat, survenu à la Ruelle Baussan, sous le régime putschiste du lieutenant-général Raoul Cédras.

    Ainsi du jeudi 28 août au samedi 13 septembre, une exposition se tient à la FOKAL pour retrace en images et en textes, le parcours du prêtre engage, éducateur et entrepreneur social. Le samedi 30 août 2014, la Fondation Jean-Marie Vincent (créée en 1995 par celles et ceux qui voulaient être sentinelles de sa mémoire) propose à Fokal une conférence-débat sur le parcours de Jean-Marie Vincent, dans les domaines de l’éducation, de l’environnement, de l’économie et de la politique, avec des intervenants comme l’ingénieur-agronome Yves-André Wainright, l’économiste Camille Chalmers et l’éducatrice Michèle Duvivier Pierre-Louis.